• Asthme, Isuprel et Gingembre - Bronchodilatateur Naturel contre l'Asthme

    Gingembre et asthme

     

    L'asthme se caractérise par une bronchoconstriction, c'est-à-dire un rétrécissement du diamètre des bronches qui rend la respiration difficile.

    En phytothérapie, on utilise plusieurs remèdes naturels contre l'asthme.

    Certains ont fait l'objet d'études scientifiques et d'autres pas.

    Qu'a-t-on appris sur le gingembre ?

    Le gingembre esit-il un bronchodilatateur naturel capable de soulager les crises d'asthme ?

    Voyons comment des chercheurs de l'université de Columbia ont comparé l'effet bronchodilatateur du gingembre avec un ancien médicament, l'Isuprel®. Que nous enseignent les résultats de ces études ? Le gingembre peut-il être utilisé en phytothérapie pour soulager des crises d'asthme ?

    Isuprel® - Action Pharmacologique de l'Isoprénaline

    L'isoprénaline ou l'isoprotérénol est une molécule plus connue sous le nom de la spécialité pharmaceutique "Isuprel®"qui agit sur les récepteurs ß1et ß2. Ce médicament est capable de soulager les patients asthmatiques puisqu'il relâche les muscles lisses des voies aériennes (effet bronchodilatateur) par le moyen des récepteurs ß2.

    Cependant, l'Isuprel® n'est plus employée dans le traitement de l'asthme à cause du fait qu'il stimule aussi les récepteurs ß1, localisés essentiellement au niveau du cœur. Il en résulte au niveau du cœur: une augmentation de la force de contraction (effet inotrope) et une accélération du rythme cardiaque (effet chronotrope positif), raisons pour lesquelles on l'utilise aujourd'hui pour régulariser les bradycardies (rythme cardiaque trop bas par rapport à la normal).

    Études in Vivo de l'Effet Bronchodilatateur du Gingembre

    Depuis des millénaires, on utilise le gingembre pour aider les patients asthmatiques à respirer plus facilement. Mais, est-ce que cet usage traditionnel du gingembre a des raisons d'être ? Existe-t-il des preuves scientifiques que le gingembre exerce des effets bronchodilatateurs ? C'est ce que des chercheurs de l'université de Columbia ont cherché à faire.

    Pour mener leur étude à bien, les chercheurs ont prélevé des échantillons de tissu du muscle lisse bronchique et les ont exposé à l'acétylcholine, un neurotransmetteur qui occasionne une bronchoconstriction. Ensuite, ces scientifiques ont mélangé l'isoprénaline, encore appelé isoprotérénol (Isuprel®) le bêta-agoniste dont nous avons parlé au début, avec trois composants différents du gingembre: 6 gingérol, 8 gingerol et 6 shogaol.

    Les échantillons de tissus du muscle lisse bronchique ont été exposés à chacun de ces trois mélanges ainsi qu'à l'isoprotérénol à l'état pur. Les chercheurs se sont mis à comparer l'importance de l'effet bronchodilatateur (relâchement du muscle lisse des bronches) entre chaque échantillon.

    Le Gingembre est-il vraiment un Remède Naturel contre l'Asthme ?

    Les résultats de ces recherches ont démontré que les tissus traités avec l'association des composants de gingembre et l'isoprotérénol étaient davantage dilatés que ceux traités seulement avec de l'isoprotérénol. Des trois composants de gingembre, c'est le 6-shogaol qui est apparu le plus efficace pour augmenter les effets bronchodilatateurs du bêta-agoniste: Isuprel®.

    Puis-je prendre des suppléments alimentaire de gingembre ?

    Je suis asthmatique, est-ce que je peux prendre un supplément de gingembre dans le but de soulager les crises d'asthme ?

    Oui si vous prenez quelques précautions. Par exemple, vous ne pouvez pas utiliser du gingembre si vous avez des troubles de la vésicule biliaire à moins que cette utilisation se fasse sous la supervision de votre médecin. La prise d'un supplément de gingembre peut également interagir avec les médicaments contre le diabète.

    Supplément de gingembre en gélules

    Auteur : Alexis ROGER