• Bienfaits du RÉGIME CÉTOGÈNE contre le CANCER | TUER la tumeur

    RÉGIME CÉTOGÈNE contre le CANCER

    Avez-vous une idée pour quelles raisons les Esquimaux et les Massaïs arrivent à survivre dans des conditions climatiques particulièrement difficiles ? L'une de ces raisons tient à leur façon de s'alimenter. Ces peuples consomment peu de glucides (sucre) et beaucoup de graisses. Quel rapport cette anecdote a-t-elle avec le régime cétogène et le combat du cancer ?

    Je vous invite à découvrir en quoi consiste la mise en place d'un régime cétogène. Quels types d'aliments faut-il consommer ?

    Mais dans un premier temps, vous devez comprendre pourquoi ce régime apporte des bienfaits considérables au corps et dans quelle mesure il peut vous aider à vaincre un cancer en l'associant à d'autres traitements anticancéreux conventionnels ou alternatifs ?

    Au fond, qu'est-ce qui différencie une cellule cancéreuse d'une cellule normale ? Comment affamer un cancer afin de le tuer ? Nous répondrons à toutes ces questions.

    Qu'est-ce qui diffère une cellule cancéreuse d'une cellule normale ?

    Voici deux caractéristiques qui distinguent les cellules normales des cellules cancéreuses et qui nous aideront à comprendre pourquoi un régime cétogène fait partie des thérapies anticancéreuses qui ont du succès.

    1. Les cellules cancéreuses détestent les cétones !

    Otto Warburg était un éminent biologiste cellulaire qui a découvert que les cellules cancéreuses sont incapables de se multiplier en utilisant l'énergie produite par la respiration cellulaire, c'est-à-dire par la dégradation complète du glucose en présence d'oxygène (voie aérobie).

    Les cellules cancéreuses ont surtout besoin d'utiliser la fermentation du glucose, c'est-à-dire en l'absence d'oxygène (voie anaérobie).

    Pourquoi les cellules cancéreuses ont-elles du mal à croître et à survivre si elles ne pas alimentées par une source constante de glucose ? La différence avec les cellules normales du corps tient au fait que les cellules cancéreuses ne peuvent pas utiliser de cétones (lire leur définition plus bas) comme source d'énergie. Elles les détestent !

    Elles ont donc du mal à survivre si elles ne pas nourries par une source constante de sucres. En leur absences, les cellules du cancer ou d'une tumeur maligne deviennent plus faibles et plus fragiles.

    Le Dr Thomas Seyfried et d'autres chercheurs sur le cancer sont d'accord avec cette découverte mais précisent que les cellules cancéreuses peuvent également être alimentées par la fermentation de l'acide aminé glutamine.

    2. Les cellules cancéreuses consomment plus de sucre !

    Les cellules cancéreuses ont dix fois plus de récepteurs de l'insuline sur leur surface cellulaire. Rappelons que l'insuline se lie à ces récepteurs et déclenche une cascade de signalisation qui conduit à l'entrée du glucose dans la cellule et à sa transformation en énergie.

    Puisque les cellules du cancer possèdent plus de récepteurs de l'insuline, elles se gavent littéralement de sucre et de nutriments provenant de la circulation sanguine.

    Ainsi, si vous consommez du glucose comme principale source de votre régime alimentaire, les cellules cancéreuses continueront de prospérer et de se propager. C'est la triste réalité !

    Il n'est donc pas surprenant d'apprendre que le taux de survie chez les patients atteints de cancer soit le plus bas parmi ceux ayant des taux de sucre élevés dans le sang.

    Qu'est-ce que la cétose ? Que sont les corps cétoniques ?

    La cétose est un processus métabolique normal qui se met en route pour nous aider à survivre lorsque l'apport alimentaire est faible. Il se met également en marche lorsque le corps n'a pas suffisamment de glucose pour fournir de l'énergie. Dans ces deux situations, le corps brûle les graisses stockées à la place du glucose et vous entrez en cétose ou en état de cétose. Il en résulte une production et une accumulation d'acides appelés cétones.

    Les corps cétoniques sont trois produits biochimiques hydrosolubles différents (l'acide acétoacétique, l'acide bêta-hydroxybutyrique et l'acétone), qui sont produits à partir d'acétyl-CoA, principalement dans la matrice mitochondriale des cellules hépatiques (foie) quand les hydrates de carbone (des sucres) sont si rares que l'énergie doit être obtenue à partir de la décomposition des acides gras (lipides).

    Les corps cétoniques (en particulier l'acétoacétate et le bêta-hydroxybutyrate) passent dans le sang et peuvent être utilisés comme carburants énergétiques alternatifs dans les tissus périphériques. Ce sont des substrats énergétiques utilisables par les muscles et le cerveau en période de jeûne.

    Qu'est-ce qu'un régime cétogène ? Quel est son principe et son objectif ?

    Le régime cétogène, également appelé régime keto, est un régime pauvre en glucides, modéré en protéines et riche en graisses qui met le corps dans un état métabolique connu sous le nom de cétose (lire plus haut la définition de cétose).

    Lorsque le corps est en état de cétose, le foie produit des cétones qui deviennent la principale source d'énergie de l'organisme.

    Le ratio recommandé du régime cétogène est d'environ 75% de graisses saines, 23% de protéines et 2% de glucides. Il faut juste préciser que trop de protéines peuvent aussi se transformer en sucre dans le corps.

    L'effet du régime cétogène sur le cancer

    Rappelez-vous ! Les cellules cancéreuses détestent les cétones et elles se gavent de sucre pour se multiplier. En suivant un régime cétogène ou keto, il est possible d'affamer les cellules cancéreuses ou les tumeurs malignes tout en permettant les cellules normales de s'alimenter. Résultat : La croissance du cancer est freinée et les cellules cancéreuses affamées ne survivent pas !

    Remarque : Comme vous vous en doutez certainement, cette explication est tout de même simpliste. En réalité les cellules cancéreuses ont plus d'un tour dans leur poche. Elles s'adaptent aussi à un environnement qui ne leur est pas favorable. Lorsque le sucre se fait rare, les cellules cancéreuses peuvent utiliser d'autres sources de nutrition pour assurer leur croissance mais on leur complique la tâche.

    Il n'en demeure pas moins que le régime cétogène donne de bons résultats chez de nombreux patients atteints de cancer. Lire le témoignage de Jacques Roques, psychanalyste qui a guérit d'un cancer du pancréas et du foie.

    Quels sont les bienfaits d'un régime cétogène ?

    1. Il contribue à couper l'approvisionnement en énergie aux cellules cancéreuses.

    2. Il aide le corps à exprimer de nouveaux gènes réparateurs et cicatrisants.

    3. Il diminue l'inflammation, la cause sous-jacente de presque toutes les maladies.

    4. Il stimule le système immunitaire.

    5. Il peut freiner et arrêter les maladies dégénératives.

    En ce qui concerne la mise en place d'un régime cétogène pour vaincre un cancer, certains chercheurs disent qu'il peut retarder le développement des tumeurs et augmenter le taux de survie des patients de plus de 50%, ce qui n'est pas négligeable du tout !

    Voici d'autres bienfaits pour la santé associés à un régime cétogène :

    Un régime cétogène permet au corps de transformer les graisses en carburant (forme cétones) dans un processus physiologique qui ne surcharge pas les centrales énergétiques de la cellule connues sous le nom de mitochondries.

    Un régime cétogène réduit le risque de mutations à l'intérieur des cellules ainsi que la formation de radicaux libres, qui sont tous deux des causes de cancer du côlon, du poumon et du sein.

    Le régime cétogène réduit les symptômes chez les patients souffrant de troubles métaboliques, car il réduit l'énergie générée par la dégradation des glucides simples (glucose, le fructose et le galactose) et des glucides complexes (amidon, glycogène, fibres).

    Remarque : Au cours de ces dernières décennies et dans de nombreuses civilisations, l'organisme humain est devenu un simple brûleur de SUCRES et non pas un brûleur de GRAISSES. Nous utilisons toujours le métabolisme d'hydrate de carbone pour produire de l'énergie. Cela est dû au changement alimentaire que nous avons opéré et c'est l'une des principales raisons pour lesquelles il y a une recrudescence de cancers, de diabètes, de maladies cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux, de maladies dégénératives comme le syndrome d'Alzheimer, etc.

    Les aliments à consommer dans le cadre d'un régime cétogène

    Les exemples d'aliments cétogènes comprennent :

    Les Viandes

    Les viandes non transformées sont pauvres en glucides et la viande biologique et nourrie à l'herbe est la plus saine de toutes. Mais rappelez-vous que le keto est un régime riche en graisses, pas riche en protéines, de sorte que vous n'avez pas besoin de grandes quantités de viande. L'excès de protéines, plus que ce dont votre corps a besoin, est converti en glucose, ce qui rend plus difficile la cétose. Une quantité normale de viande est suffisante.

    Notez que les viandes transformées, comme les saucisses, les charcuteries et les boulettes de viande contiennent souvent des glucides ajoutés. En cas de doute, regardez les ingrédients, viser moins de 5% de glucides.

    Les Poissons et les Fruits de mer

    Ils sont tous bons, excellents même, surtout les poissons gras comme le saumon. Cependant, évitez la panure car elle contient des glucides. Si vous pouvez trouver du poisson sauvage, c'est ce qu'il y a de mieux.

    Les Œufs

    Mangez-les bouillis, frits dans le beurre, brouillés ou en omelettes, tout ce que vous voulez !

    Achetez de préférence des œufs bio. Combien d'œufs pouvez-vous manger, compte tenu du taux de cholestérol ? Ne dépassez pas 36 œufs par jour !

    Les matières grasses

    La plupart des calories d'un régime cétogène devraient provenir de matières grasses. Vous obtiendrez probablement beaucoup de sources naturelles comme la viande, le poisson, les œufs, etc. Mais aussi utilisez de la graisse dans la cuisine, comme le beurre ou la graisse de noix de coco et ajouter beaucoup d'huile d'olive aux salades.

    Les Légumes

    Les légumes frais ou congelé sont conseillés. Choisissez des légumes qui poussent au-dessus du sol, en particulier les légumes et les feuilles vertes. Les favoris incluent le chou-fleur, le chou, l'avocat, le brocoli et la courgette.

    Les légumes sont une excellente façon de manger de la graisse dans le cadre d'un régime cétogène. Faites-les frire dans le beurre et versez beaucoup d'huile d'olive dans votre salade.

    Les Produits laitiers riches en matières grasses

    Plus le produit laitier contient de graisses, mieux c'est ! Le beurre est bon, le fromage riche en gras est bon et les yogourts gras peuvent être consommés avec modération. La crème épaisse est bonne pour cuisiner.

    Évitez de boire du lait car le sucre du lait s'additionne rapidement (un verre = 15 grammes de glucides), mais vous pouvez l'utiliser avec parcimonie dans votre café.

    Évitez absolument le café latte (caffè latte) car il contient 18 grammes de glucides. Évitez également les yaourts à faible teneur en matière grasse, car ils contiennent souvent beaucoup de sucres ajoutés.

    Les Noix

    Les noix peuvent être consommées avec modération, mais soyez prudent lorsque vous utilisez des noix comme collations, car il est très facile de manger beaucoup plus que ce dont vous avez besoin pour être satisfait. Sachez aussi que les noix de cajou sont relativement riches en glucides, choisissez la noix de macadamia ou noix de pécan à la place .

    Les fruits et les Baies

    Une quantité modérée est acceptable.

    Les boissons

    Buvez surtout de l'eau. Vous pouvez boire du café sans sucre. Une petite quantité de lait ou de crème est bonne. Vous pouvez boire du thé sans sucre, que ce soit du thé noir, vert, à la menthe, ou à base de plantes.

    Comment démarrer un régime cétogène ?

    Pour démarrer le régime cétogène, il est préférable de vous munir d'un appareil automatique de lecture de la glycémie et de la cétonémie capillaire. Par le moyen de cet instrument, vous connaîtrez votre taux de cétonémie (taux de corps cétoniques dans le sang).

    D'après les recommandations du Dr. Charles Majors, chiropraticien, conférencier et auteur, lui-même ayant survécu à un cancer du cerveau, voici les démarches principales à entreprendre :

    1. Afin d'entrer plus rapidement en état de cétose, vous pourriez commencer par faire un jeûne seulement pendant trois jours.

    1. Dans un deuxième temps, vous pourriez faire un jeûne intermittent pour vous tenir en cétose plus longtemps.

    2. Une fois en cétose, arrêtez le jeûne intermittent si vous le souhaitez.

    3. A l'aide de votre appareil automatique, surveillez votre glycémie. Elle devrait être maintenue à un taux de 70 mg/dl (3,9 mmol/L)

    4. A l'aide de votre appareil automatique, surveillez votre cétonémie. Elle devrait atteindre un taux de 3,6 mmol/L

    5. Pratiquez un exercice de haute intensité tous les jours, et surtout après votre plus gros repas de la journée.

    Remarque : L'utilisation du jeûne intermittent où vous consommez des repas au cours d'une période de 4 à 8 heures chaque jour peut être un moyen très efficace d'entrer en cétose. Le jeûne est une activité de renforcement immunitaire anti-inflammatoire, car il réduit la glycémie globale et améliore la formation de corps cétoniques.

    Auteur : Alexis ROGER