• Café, Caféine et Système Cardio-Vasculaire - Le café est-il mauvais pour le cœur ?

    Café et coeur

    Nous avons déjà expliqué (dans l'article: Le café est-il mauvais pour les diabétiques ?) que la caféine stimule les surrénales et la libération de l'adrénaline.

    Cette stimulation a pour conséquences une augmentation du rythme cardiaque et une hypertension (élévation de la pression artérielle).

    Certains auteurs sont allés jusqu'à dire qu'une stimulation continuelle des glandes surrénales les 'use' en terme de physiologie et dégrade la santé des consommateurs de café. Mais ce ne sont que des idées et des théories sans aucun fondement solide, sans aucune preuve à l'appui !

    Café, Coeur et Artères - Ce que nous enseignent les études cliniques

    > Une étude conduite en 2002 à l'université de Duke, aux Etats-Unis, a enregistré les effets de doses modérées de caféine sur la pression artérielle, le rythme cardiaque, l'excrétion urinaire de l'adrénaline, de la noradrénaline, du cortisol ainsi que le niveau de stress au cours des tâches et activités quotidiennes.

    Cette étude a révélé que la caféine en tant qu'agent isolé élève la pression sanguine de 4/3 mm Hg (c'est-à-dire 0,133 cm de mercure) en moyenne que ce soit dans la journée ou dans la soirée et élève le rythme cardiaque de 2 pulsations par minutes.

    La caféine est aussi responsable d'une augmentation de 32% du niveau d'adrénaline (l'hormone stimulante). En outre, la caféine contribue à une augmentation de stress au cours des activités quotidiennes.

    > Une étude australienne a révélé que le café a très peu d'effets sur l'augmentation du risque de maladies coronariennes chez les populations de consommateurs réguliers de café.

    Par contre, cette étude indique que l'augmentation du risque des maladies coronariennes augmente chez les personnes qui consomment 5 tasses de café ou plus par jour.

    > Une autre étude publiée en 2004 a montré que les effets de la caféine en association avec la consommation de cigarettes ou tabac réduit l'élasticité de l'aorte plus que toute autre substance prise individuellement.

    Effets du Café sur le Système Cardio-Vasculaire - Conclusions

    Nous avons déjà dit qu'une étude sur l'effet de la caféine en tant que substance isolée ne conduit pas forcément aux mêmes conclusions qu'une étude sur l'effet du café dans sa globalité avec ses plus de 800 composants chimiques.

    C'est ce qu'ont révélé des travaux scientifiques publiés dans la revue américaine 'Circulation' en 2006.

    Il a été rapporté que la consommation de café n'augmente pas sensiblement le risque de développer une maladie coronarienne.

    D'autre part, cette même étude a constaté que les taux de cholestérol total, HDL ('bon cholestérol') et LDL ('mauvais cholestérol') chez les hommes et chez les femmes consommateurs de café ne diffèrent pas de ceux qui le boivent décaféiné.

    Mauvaise Nouvelle pour un Petit Groupe de Personnes !

    Alors comment vous sentez-vous en lisant ces quelques lignes ? Rassuré(e) ? Peut-être ! Seulement, il y a une mauvaise nouvelle pour une petite catégorie de personnes.

    En 2006 dans le journal American 'Medical Association', une étude a révélé que certaines personnes ont une mutation génétique de l'enzyme CYP1A2 qui réduit le taux de métabolisation de la caféine (la caféine a du mal à se transformer et à s'éliminer rapidement dans l'organisme).

    Pour ces personnes, boire 4 ou davantage de tasses de café par jour au cours d'une année accroit de 64 % le risque de développer une maladie cardiaque comparé à seulement 1% pour ceux qui ne rencontre pas ce problème.

    D'autres liens sur les effets du café sur l'oragnisme

    Pour poursuivre la lecture de ce long article, cliquez sur une ou plusieurs des pathologies suivantes pour découvrir ce que pensent les scientifiques sur leur relation avec la consommation régulière de café:

    Boire du café est-ce bon ou mauvais pour la santé ?

    Le café est-il mauvais pour les diabétiques ?

    Le café est-il mauvais pour la mémoire ?

    Le café est-il une des causes responsables de certains cancers ?

    Auteur : Alexis ROGER