• GROSSESSE et Ennuis de SANTÉ | 16 Troubles chez la FEMME ENCEINTE

    GROSSESSE et Ennuis de SANTÉ

    La grossesse est un moment spécial dans la vie d'une femme. Attendre un bébé c'est merveilleux. Cependant, la grossesse ne rime pas toujours avec allégresse ! Il faut reconnaître que les symptômes mineurs sont très fréquents pendant cette période.

    Au cours des 9 mois de grossesse, les changements qui se produisent dans le corps d'une femme conduisent à l'apparition de problèmes ou troubles gênants qui ne sont pas dangereux mais qui pourraient nécessiter de l'attention. Une femme enceinte devrait mentionner tout ce qui l'inquiète à l'équipe de la maternité qui la prend en charge.

    Dans cet article, nous mentionnerons les ennuis de santé les plus fréquents parmi les femmes enceintes. Ils sont au nombre de seize.

    Voici une liste non exhaustive mais assez complète des ennuis de santé que souffrent la plupart des femmes enceintes :

    1. Nausées et Vomissements

    2. Dyspepsies

    3. Constipation

    4. Détresse respiratoire

    5. Fatigue et Insomnie

    6. Prurit ou démangeaisons

    7. Hémorroïdes

    8. Varices

    9. Pertes vaginales

    10. Mal au dos

    11. Douleurs pelviennes

    12. Syndrome du canal carpien

    13. Crampes dans les jambes

    14. Acné

    15. Diabète gestationnel

    16. Prééclampsie

    Dans le même ordre numérique, retrouvez ci-dessous quelques explications concernant ces troubles gestationnels.

    1. Nausées et Vomissements

    Les nausées et les vomissements sont fréquents en début de grossesse, touchant 90% des femmes et causant un problème cliniquement significatif chez 35% des personnes touchées.

    Les nausées et les vomissements débutent souvent à partir de la 4eme semaine de grossesse et s'estompent graduellement vers la fin du premier trimestre. Cependant, certaines femmes souffrent des nausées et des vomissements jusqu'à la 20e semaine de grossesse.

    De plus, si celle-ci ne parvient pas à s'alimenter, elle risque de manquer de certains nutriments et de se déshydrater. C'est pourquoi il est important d'agir pour diminuer ces symptômes.

    Ces symptômes gênants qui se manifestent chez de nombreuses femmes enceintes peuvent-ils avoir des conséquences pour la santé de la maman et de celle de l'embryon ou du fœtus ? Dans la mesure où ces symptômes sont maitrisés, la santé de la maman et de l'enfant n'est pas en danger. Statistiquement, on sait qu'environ 4 femmes enceintes sur 1000 présentent une hyperémèse gravidique (des symptômes de vomissements graves qui exigent bien souvent une hospitalisation) qui conduisent à une déshydratation importante, une perte de poids et un déséquilibre électrolyte de l'organisme.

    Remèdes naturels pour traiter les nausées et vomissements au cours de la grossesse

    2. Dyspepsie (Troubles digestifs fonctionnels)

    Qu'est-ce que la dyspepsie ? La dyspepsie est un terme qui désigne une digestion difficile caractérisée par une perte d'appétit, des brûlures gastriques, des ballonnements, des nausées, des éructations ou rôts, une sensation de satiété, des gaz intestinaux ou pets et des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen.

    La dyspepsie est courante pendant la grossesse et devient plus fréquente à mesure que la grossesse progresse. On estime que 40 à 80% des femmes souffre d'une dyspepsie à un stade ou à un autre de leur grossesse.

    Remèdes naturels pour traiter les dyspepsies

    3. Constipation

    La constipation est très fréquente pendant la grossesse, affectant jusqu'à 40% des femmes.

    Pour quelle raison les femmes enceintes souffrent souvent de constipation ? Cela est dû à une augmentation du taux de la progestérone, qui détend les muscles lisses dans tout le corps y compris le tube digestif. Cela signifie que la nourriture passe plus lentement dans les intestins.

    Et le problème peut être aggravé plus tard au cours de la grossesse à cause de la pression de l'utérus sur le rectum. Les suppléments de fer à fortes doses peuvent aussi aggraver la constipation.

    Remèdes naturels contre la constipation

    4. Détresse respiratoire

    Au cours de la grossesse, de nombreuses femmes se sentent essoufflées car le bébé ou fœtus en pleine croissance fait pression sur le diaphragme vers le haut dans la cavité thoracique.

    D'autres mécanismes, tels que les influences hormonales, contribuent également à ce que certaines femmes enceintes aient des difficultés à respirer dès le début de la grossesse. On sait par exemple que la progestérone joue un rôle dans l'hyperventilation chez la femme enceinte. L'anémie peut aussi causer de l'essoufflement.

    La bonne nouvelle c'est que vers la fin de la grossesse le fœtus descend dans le bassin ce qui permet à la femme enceinte de mieux respirer !

    5. Fatigue et insomnie

    La fatigue est très fréquente en début de grossesse et atteint un pic à la fin du premier trimestre. Elle survient également en fin de grossesse. Certaines femmes peuvent souffrir d'une anémie.

    L'insomnie est également très fréquente. Le manque de sommeil est dû à une combinaison d'anxiété, de changements hormonaux (un gros afflux de progestérone exerce une action sédative), mais aussi par le bouleversement que connaît l'organisme de la future mère.et d'inconfort général. Le bébé bouge et il donne des coups de pieds à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit ! La femme enceinte a des envies d'uriner pendant la nuit, ce qui l'empêche également de bien dormir.

    Remèdes homéopathiques contre les insomnies

    6. Prurit ou démangeaisons

    Le prurit de grossesse consiste en des démangeaisons et une sensation de picotement qui affectent jusqu'à 23% des femmes enceintes. Les démangeaisons généralisées sont fréquentes au cours des douze dernières semaines de grossesse et disparaissent après l'accouchement.

    Les démangeaisons peuvent se localiser autour du ventre, des seins mais aussi au niveau des jambes et des mains. Sous l'influence de l'action des hormones, une sécheresse cutanée se manifeste et cause ces petites démangeaisons gênantes. La dilatation des vaisseaux sanguins semble être une autre cause de ces sensations importunes.

    Si les démangeaisons deviennent sévères et intenses, elles peuvent être le signe d'une maladie du foie appelée la cholestase intrahépatique de la grossesse ou de cholestase gravidique. La cholestase intrahépatique de la grossesse qui touche 5 femmes enceintes sur 1000, se manifeste par une accumulation d'acides biliaires dans le sang.

    7. Hémorroïdes

    Les hémorroïdes sont des veines dilatées de l'anus et du rectum. Les hémorroïdes peuvent causer des démangeaisons et être légèrement inconfortables ou carrément douloureuses. Parfois, ils provoquent même des saignements rectaux, surtout au moment de la défécation.

    A partir du troisième trimestre de grossesse 10% des femmes enceintes souffrent d'hémorroïdes pour plusieurs raisons : la constipation, l'utérus qui exerce une pression sur les veines et les changements hormonaux.

    8. Varices

    Les varices ou des varicosités sont plus susceptibles de se manifester lorsqu'une femme est enceinte. Les varices sont des veines inhabituellement enflées qui peuvent gonfler près de la surface de la peau. Ces veines bleuâtre ou violettes ont parfois l'air ondulées et sont visibles sur les jambes. Elles se développent également fréquemment au niveau de la vulve et du périnée où elles peuvent causer des palpitations et des douleurs.

    Les symptômes ont tendance à s'aggraver à la fin de la journée, surtout si vous avez souvent été debout.

    Lorsque l'utérus se développe, il exerce une pression sur la grosse veine du côté droit de votre corps (la veine cave inférieure), ce qui augmente la pression dans les veines de vos jambes. Quand une femme est enceinte, la quantité de sang dans son corps augmente, ce qui contribue aussi à la formation de varices. Les œstrogènes favorisent l'apparition d'œdèmes tandis que les progestérones détendent les parois des vaisseaux sanguins. L'action des de ces deux hormones jouent donc un rôle dans l'apparition de varices chez la femme enceinte.

    Être en surpoids, porter des jumeaux, et rester debout pendant de longues périodes peuvent également vous rendre plus susceptible à avoir des varices.

    Remèdes naturels contre les varices

    9. Pertes vaginales

    Les femmes produisent habituellement plus de pertes vaginales pendant la grossesse. Il peut s'agir d'une leucorrhée, un écoulement blanc laiteux, parfois jaune clair, inodore que vous avez pu avoir avant de devenir enceinte.

    Ces pertes sont plus fréquentes au cours de la grossesse parce que le corps produit plus d'œstrogènes.

    Les modifications du col de l'utérus pendant la grossesse affectent également les pertes vaginales. Lorsque le col de l'utérus et la paroi vaginale se ramollissent, le corps produit un écoulement excessif qui aide à prévenir les infections.

    La tête de votre bébé peut aussi appuyer contre le col lorsque vous approchez de la fin de votre grossesse, ce qui entraîne souvent une augmentation des pertes vaginales.

    Cette perte vaginale est composée de sécrétions provenant du col de l'utérus et du vagin, de vieilles cellules et de bactéries vaginales normales.

    10. Mal au dos et lombalgie

    De nombreuses femmes souffrent d'un mal de dos ou d'une lombalgie pendant la grossesse et cela se manifeste souvent entre le cinquième et le septième mois de la grossesse.

    Cela est dû à plusieurs facteurs. La colonne vertébrale doit supporter plus de poids pendant la grossesse. Le poids du bébé en croissance exerce également une pression sur les vaisseaux sanguins et les nerfs du bassin et du dos. La grossesse déplace également le centre de gravité. En conséquence, vous pouvez progressivement, même sans le remarquer, commencer à ajuster votre posture et la façon dont vous bougez. Cela peut entraîner des maux de dos ou des tensions.

    Les changements hormonaux. Pendant la grossesse, votre corps fabrique une hormone appelée relaxine qui permet aux ligaments de la zone pelvienne de se détendre et aux articulations de se relâcher en préparation du processus de naissance. La même hormone peut provoquer un relâchement des ligaments qui soutiennent la colonne vertébrale, entraînant des douleurs de dos.

    Le stress émotionnel est un autre facteur qui contribue au mal de dos.

    11. Douleurs pelviennes

    Les crampes légères et les douleurs pelviennes sont normales en début de grossesse. Au fur et à mesure que l'utérus se développe, la traction et l'étirement des structures pelviennes provoquent des spasmes et des douleurs ligamentaires qui se résorbent habituellement après 22 semaines.

    Des hormones comme la relaxine conduisent à une distension des ligaments en vue de l'accouchement. Les douleurs se ressentent surtout au niveau de l'aine.

    12. Syndrome du canal carpien

    Sous l'influence des hormones, la rétention d'eau entraîne une compression des nerfs périphériques. Cela conduit souvent au syndrome du canal carpien, qui est très fréquent pendant la grossesse. Le syndrome du canal carpien affecte les nerfs et les tendons qui contrôlent les doigts et se manifeste par des fourmillements, un engourdissement dans la main, en particulier dans le pouce et l'index, puis le majeur et l'annulaire.

    13. Crampes dans les jambes

    Les crampes aux jambes sont fréquentes pendant la grossesse. Elles surviennent en fin de grossesse et sont généralement pires la nuit. Près de la moitié des femmes enceintes ont des crampes aux jambes.

    Pourquoi tant de femmes enceintes souffrent-elles de crampes dans les jambes ? Les crampes aux jambes pendant la grossesse peuvent être causées par la fatigue, par la pression de l'utérus sur certains nerfs ou une diminution de la circulation sanguine dans les jambes. Elles peuvent également être causées par une carence en calcium, en magnésium ou une déshydratation.

    14. Acné

    L'acné est fréquente pendant la grossesse. En fait, plus d'une femme enceinte sur deux peut s'attendre à souffrir d'acné. Dans certains cas, l'acné peut être sévère.

    La principale cause de l'acné lorsque vous êtes enceinte est l'augmentation des taux d'hormones au cours du premier trimestre. Vous avez un risque plus élevé d'avoir de l'acné pendant la grossesse si vous avez des antécédents d'acné ou si vous avez des poussées d'acné au début de votre cycle menstruel.

    Si vous ne développez pas d'acné au cours du premier trimestre, il est peu probable que vous en souffriez au cours des deuxième et troisième trimestre.

    Remède naturel contre l'acné

    15. Diabète gestationnel ou diabète de grossesse

    Le diabète gestationnel ne survient que pendant la grossesse et concerne 5% à 6% des femmes enceintes.

    Le diabète gestationnel est un diabète qui apparaît pour la première fois lors de la grossesse et disparaît généralement après l'accouchement. Il est diagnostiqué lorsque la glycémie à jeun est comprise entre 0.92 g/L et 1.26g/L.

    Les femmes qui souffrent de diabète gestationnel peuvent avoir un bébé en bonne santé avec l'aide du personnel médical et en faisant des choses simples pour gérer leur glycémie.

    Quelles sont les causes de cette maladie ? Pendant la grossesse, le placenta fabrique des hormones qui peuvent entraîner une résistance des cellules à l'action de l'insuline.

    On pense que le diabète gestationnel se produit parce que de nombreux changements hormonaux se produisent dans le corps pendant la grossesse et prédisposent certaines femmes à devenir résistantes à l'insuline.

    L'insuline est une hormone fabriquée par des cellules spécialisées du pancréas qui permet au corps de métaboliser efficacement le glucose pour un usage ultérieur en tant que combustible (énergie). Lorsque les taux d'insuline sont bas, ou que le corps ne peut pas utiliser efficacement l'insuline (résistance à l'insuline), les taux de glucose dans le sang augmentent.

    16. Prééclampsie

    La prééclampsie est une maladie qui survient seulement pendant la grossesse. La prééclampsie affecte au moins 5-8% des femmes enceintes.

    La prééclampsie se manifeste par une pression artérielle élevée et des protéines dans l'urine, survenant après la 20e semaine de grossesse. En cas de maladie grave, il peut y avoir une dégradation des globules rouges, une numération plaquettaire basse, une altération de la fonction hépatique, un dysfonctionnement rénal, un œdème des membres supérieures et inférieures, un essoufflement dû à la présence de liquide dans les poumons et des troubles visuels.

    Auteur : Alexis ROGER