Quantcast

Comment Diminuer le Taux de Cholestérol et de Triglycérides Naturellement ?



Ail, cholestérol et découvertes - Traiter l'hypercholestérolémie naturellement

Ail et remède contre le cholestérol

 

L'ail possède-t-il réellement des propriétés hypocholestérolémiantes ? C'est une question relativement simple mais qui suscite pourtant de nombreux débats.

Il n'y a pas encore longtemps, de nombreux spécialistes de la santé encourageaient la consommation régulière d'ail cru pour contrer l'hyperlipidémie sanguine et récemment il a été dit que l'ail n'aurait pour ainsi dire aucun effet sur le mauvais cholestérol.

Au centre d'une telle controverse, je vous propose de faire le point sur cette question.

Propriétés hypocholestérolémiantes de l'ail et recherches scientifiques

Parmi les nombreuses études scientifiques ayant été entreprises dans le monde pour mettre en évidence les propriétés médicinales de l'ail, quinze études d'envergures ont été publiées et ont confirmé que la gousse d'ail peut effectivement réduire le taux de cholestérol sanguin.

Ces études pourtant dirigées par des équipes différentes sont arrivées à la conclusion que l'ail réduirait environ de 12% le taux de cholestérol total dans le sang par rapport à un placebo et cela après seulement 4 semaines de traitement.

L'étude la plus importante a été dirigée en Allemagne sur 261 patients. Quant aux triglycérides, une chute de 17% a été observée par rapport aux placebos.

Une autre étude menée en Inde par l'institut de recherche technologique de Mysore a indiqué que des principes actifs contenus dans l'ail auraient la propriété d'accroitre l´activité de deux enzymes impliquées dans le métabolisme du cholestérol (cholestérol 7alpha-hydroxylase and stérol 27-hydroxylase).

L'étude qui a démenti les propriétés hypocholestérolémiantes de l'ail

Une étude dirigée en Angleterre à l'université de Stanford a remis en cause la capacité phytothérapeutique de l'ail de réduire le cholestérol LDL (Low Density Lipoprotein en Anglais), ce qu'on appelle communément le mauvais cholestérol.

192 personnes adultes ayant un taux de mauvais cholestérol (LDL) compris entre 130 et 190 mg par décilitre de sang (3.36-4.91 mmol/L) ont été soumises à un essai clinique durant six long mois. Six jours sur sept, les participants ont reçu soit de l'ail cru réduit en poudre (4 grammes ce qui correspond à une gousse de taille moyenne) soit une préparation commerciale d'ail, soit un placebo.

Au terme de cette période d'essai il s'est avéré que les taux de LDL (mauvais cholestérol) ont diminué tout au plus de 10 mg par décilitre de sang, ce qui est insignifiant !

Le bon cholestérol (HDL), les triglycérides et le rapport des deux cholestérols, marqueurs de la santé lipidique de l'individu, n'ont pas du tout été modifiés chez ces personnes souffrant d'hypercholestérolémie modérée.

Un point de vue raisonnable sur les propriétés curatives de l'ail

Peut-on remettre complètement en question les valeurs phytothérapeutiques de l'ail en se basant sur un seul essai clinique ?

N'importe quel scientifique vous dira que non ! In vitro, on sait que l'allicine, un des composants principal de l'ail, est capable d'inhiber la synthèse du cholestérol. Chez l'animal (le rat, le poulet et le lapin) la consommation d'ail fait chuter de façon significative le taux de cholestérol et des triglycérides.

A l'avenir, il sera donc nécessaire d'effectuer d'autres recherches plus approfondies. Les auteurs de l'étude anglaise précitée ont reconnu que ce n'est pas la démonstration définitive que l'ail n'a aucune vertu préventive. Dans ce genre d'étude, il y a tant de facteurs biologiques et cliniques à considérer avant de tirer des conclusions appropriées !

Sachez que jusqu'à ce jour, l'Organisation mondiale de la Santé reconnait l'usage de l'ail en complément à un régime pour lutter contre l'hyperlipidémie ou pour prévenir l'athérosclérose (épaississement de la paroi des artères), de même que pour rétablir une bonne circulation sanguine.

L'ail préviendrait des maladies cardio-vasculaires grâce à ses substances antioxydantes

L'hypercholestérolémie ne serait pas l'acteur principal responsable de l'athérosclérose et des maladies cardiovasculaires comme on l´endend le plus souvent!.

En fait, les molécules de cholestérols ont tendance à adhérer aux parois des artères non pas parce qu´elles seraient trop nombreuses sinon parce que des radicaux libres en excès les ont endommagées! C'est de cette manière que la plaque d'athérome se formera progressivement et que la paroi se rétrécira peu à peu.

L'ail aurait la faculté d'empêcher l'oxydation des molécules de cholestérols. Cette action antioxydante est certainement la propriété curative de l´ail la plus bénéfique pour prévenir les maladies cardiovasculaires.

L'ail demeure donc un remède naturel à la portée de tous ceux qui souffrent de l'hypercholestérolémie.

Conclusion

Mangez donc de l'ail, cru de préférence, ne vous en privez surtout pas, excellent pour le goût, excellent pour le cœur et les artères!

Evidemment, le plus grand problème réside dans le dégagement d'une odeur désagréable qui ressort par la bouche. Il est heureusement possible de profiter des propriétés curatives de l'ail sans ses inconvéniants en consommant des capsules dépourvues d'odeur.

Les compléments alimentaires anti-cholestérol

Il existe plusieurs suppléments alimentaires destinés à réduire le taux de mauvais cholestérol. Nous en citerons quatre:

>> Huile de Saumon : L'Huile de Saumon est particulièrement riche en acides gras insaturés Oméga 3 (EPA et DHA) et participe au bon équilibre du cholestérol et triglycérides et ainsi au bon fonctionnement du système cardiovasculaire.

>> Champigon Cordyceps Sinensis : Le champignon Cordyceps, très utilisé en Chine, aide à réguler le taux de cholestérol. Quatre excellentes études ont démontré que le Cordyceps sinensis aide à baisser le cholestérol total de 10 à 21 % et les triglycerides de 9 à 26 %. Il aide également à augmenter le CHOLESTÉROL HDL ("le bon cholestérol") de 27 à 30 %.

>> Spirulline Naturelle d'Hawaï : Un régime intégrant la prise régulière de cette micro-algue , la spiruline, engendre une diminution du cholestérol et une baisse significative de dépôts graisseux dans les artères. De nombreuses études cliniques ont confirmé cette action thérapeutique.

>> Ail, Olivier et Aubépine: Comme nous l'avons expliqué dans un autre article, l'ail contribue à faire baisser les taux de triglycérides et de cholestérol; l'oliver agit quant à lui, en synergie avec l'ail et renforce les défenses antioxydantes de l'organisme pour mieux lutter contre le vieillissement; l'aupébine, participe au bon fonctionnement du muscle cardiaque et potentialise les propriétés antioxydantes de l'olivier.

Solutions naturelles pour baisser le cholestérol - Livre à télécharger

Votre médecin vient de vous annoncer que votre taux de cholestérol est trop élevé ! Et vous êtes paniqués !

Cholestérol 101

Note de l'auteur de ce livre: " Cet ouvrage de 104 pages, écrit par une professionnelle, est en fait un véritable guide de tous les jours qui vous prend par la main et vous montre point par point que le cholestérol n'est pas une fatalité mais un nouveau départ pour une vie plus saine et plus longue.

Ainsi, la vie avec le mauvais cholestérol ne sera plus un calvaire...

Ce guide pratique vous apprend à diminuer dès demain votre taux de cholestérol.

Découvrez les aliments qui aident à abaisser le cholestérol en le maintenant au-dessous des limites acceptables.

Cet e-book vous révélera aussi les traitements naturels qui peuvent vous aider à abaisser votre taux de mauvais cholestérol, afin d'éviter les ravages provoqués par un taux élevé de cholestérol. "

> Comment baisser et stabiliser votre CHOLESTEROL en moins de 30 Jours

Auteur: Alexis Roger

 

 

Alexis