Quantcast

Comment Traiter les Maladies de l'Appareil Urinaire Naturellement ?



Infection urinaire et homéopathie – Cystite et remèdes homéopathiques

Infection urinaire et homéopathie

 

Souffrez-vous d'une cystite aigüe ou d'une cystite chronique ? En avez-vous assez de prendre des antibiotiques ? Sachez que l'homéopathie est une médecine douce qui s'est révélée efficace pour soigner les infections urinaires chez les hommes comme chez les femmes.

Découvrez par ordre alphabétique, les caractéristiques de 18 remèdes homéopathiques parmi ceux qui sont les plus prescrits par les homéopathes pour soigner définitivement une cystite.

Cette liste est fournie à titre d'information seulement. Par conséquent, évitez l'automédication et consultez un homéopathe qui saura prendre en compte l'individu dans sa globalité avant de s'intéresser aux symptômes. D'autre part, ce spécialiste pourra assurer un suivi médical approprié.

1) ACONITUM NAPELLUS

En homéopathie, Aconitum Napellus (Aconit napel appelé aussi madriettes ou tue-loup bleu) est un remède qui aide à soigner l'apparition des tous premiers symptômes de l'infection urinaire lorsque la miction devient extrêmement douloureuse.

Ce médicament homéopathique est surtout prescrit pour soigner une cystite chez des patient(e)s qui ressentent de l'anxiété à la fois avant et pendant la miction.

Parmi les symptômes usuels on observe : des urines peu abondantes, le patient ayant des difficultés pour uriner ; une sensation de brûlure ou de spasme au niveau du sphincter situé à la sortie de la vessie et une douleur ressentie au niveau de l'urètre. Le patient a de la fièvre et a soif. Les urines ont une couleur sombre ou rouge.

Un traitement naturel à base d'Aconitum Napellus peut également être utile si la rétention d'urine survient après qu'une personne ait eu excessivement froid (vent froid sec) ou encore après avoir vécu une expérience très éprouvante.

2) APIS MELLIFICA

Contre la cystite aigüe, Apis Mellifica (Abeille entière) est un remède homéopathique efficace chez les patients dont les urines sont peu abondantes mais qui ressentent néanmoins le besoin d'uriner fréquemment.

Le patient ou la patiente ressent des picotements et des brûlures surtout au moment d'évacuer les dernières gouttes d'urine. Il éprouve aussi des douleurs dans l'abdomen. Les urines sont plutôt blanches, épaisses, albumineuses (protéinurie).

La chaleur aggrave les symptômes alors qu'un bain froid et l'application de compresses froides lui apportent un soulagement.

Si le patient ne ressent pas le besoin de boire (absence de soif), qu'il présente des œdèmes (gonflement d'un organe ou d'un tissu) et qu'il a tendance à suffoquer en position couchée, ce sont là autant d'indications utiles qui confirment qu'Apis Mellifica est le bon choix thérapeutique pour traiter l'infection urinaire. Parmi d'autres symptômes observés, il y a parfois la présence d'une incontinence urinaire.

Ce traitement homéopathique est souvent prescrit en moyenne dilution, souvent 9CH, à raison de 5 granules toutes les heures ou 5CH à raison de 3 granules toutes les demi-heures. Au fur et à mesure de l'amélioration des symptômes, le patient doit espacer les prises.

3) BELLADONA

Le recours au remède homéopathique Belladonna (Atropa Belladonna ou Belladone) est bénéfique si l'envie d'uriner est fréquente et intense, et si la vessie est hyper-sensible et douloureuse due à une inflammation provoquée par une cystite aiguë ou chronique. L'urine sort goutte à goutte.

Une sensation de crampes est souvent ressentie par le patient dans la région de la vessie. Ce dernier peut aussi avoir la sensation qu'un ver ou quelque chose de vivant se déplace dans la région de la vessie.

Le patient a soif, sa température peut être élevée, il transpire beaucoup et son visage est typiquement congestionné.

Le patient urine de petites quantités d'urines très colorées et floues chargées en phosphates. Si les examens médicaux confirment que la présence d'une infime quantité de sang dans les urines n'est pas la conséquence d'un problème de santé grave, Belladona reste le remède approprié pour guérir ce type de cystite.

> Homéopathie en ligne

Je vous invite à découvir 3 autres remèdes homéopathiques (BERBERIS VULGARIS, BORAX et CANTHARIS) en cliquant sur ce lien: Brûlures urinaires et traitement homéopathique

Que faut-il prendre en association avec le traitement homéopathique ?

N'oubliez surtout pas de boire autant d'eau que possible (eaux alcalines de préférence) et de boire du jus de canneberge ou d'avaler des capsules d'extrait de canneberge (cranberry) au premier signe de la cystite.

> Gélules d'extrait de canneberge

> Ultra Canneberge- Action prolongée comprimés

> Canneberges séchées Biologiques

Cystirégul Plus possède une action tres renforcée et s'adresse en particulier aux personnes souffrant de cystites à répétition (+ de 5 fois par an). Ce remède naturel contribue à la réduction de la fréquence des cystites ou gênes urinaires.

C'est une formule exclusive qui permet de lutter contre les gênes urinaires grâce à la présence de 3 extraits de plantes et de 2 vitamines qui agissent en synergie:

- Les Proanthocyanides des baies de cranberry diminuent la fixation de certaines bactéries (Escherichia coli) sur les parois des voies urinaires.

- L'extrait d'hibiscus possède une action antibactérienne puissante qui a été prouvée scientifiquement en inhibant pour partie le développement des bactéries responsables de ces gênes.

- La bruyère connue pour son action éliminatrice et la vitamine C acidifiante, potentialisent l'action des 2 autres extraits de plantes.

Auteur: Alexis Roger

 

Cliquez ici

Alexis