• LAVEMENT de l'intestin | Chlorophylle et Huile de Sésame | Bienfaits

    Lavement intestinal à la chlorophylle

    En tant que pionnière dans le domaine de la médecine intégrative, le Dr Kulreet Chaudhary associe le meilleur de la médecine occidentale avec des pratiques ayurvédiques éprouvées par le temps.

    Ce docteur préconise l'usage de lavements ou irrigation du côlon. Les lavements ou basti, sont considérés comme une pratique ancienne et importante de l'Ayurveda. L'emploi de lavements faisaient partis des thérapies de purification comme le panchakarma, un processus de désintoxication saisonnier effectué dans un établissement ayurvédique.

    Pourquoi le Dr Chaudhary encourage-t-elle de faire régulièrement un lavement intestinal ? Quels sont les bienfaits d'une telle thérapie ? Quelle est la différence entre un lavement ordinaire et un lavement ayurvédique ? Combien de fois, devrions-nous pratiquer un lavement du côlon ? Quel est le mode opératoire du lavement à la chlorophylle et à l'huile de sésame ?

    Bienfaits d'un lavement de l'intestin

    Le lavage de l'intestin est important en raison du rôle central du côlon dans le traitement des toxines en phase terminale. Le basti (lavement du côlon) aide à expulser ces toxines hors du corps.

    Le Dr Kulreet Chaudhary explique que la plupart de ses patients n'auraient jamais pensé faire des lavements. Pourtant, tous disent qu'il se sont sentis bien après cette thérapie naturelle et vieille de plusieurs milliers d'années.

    Tout le système digestif est un long tube qui propulse progressivement la nourriture de la bouche jusqu'à l'anus, mais ce n'est évidemment pas un tube droit et lisse du début jusqu'à la fin ! Il se tord et se replie sur lui-même. Il est constitué en effet de multiples circonvolutions. Au microscope, même les villosités, les replis de la muqueuse intestinales sont constitués d'autres replis. Tous ces replis sont utiles pour assurer le péristaltisme intestinal. Ils permettent aux muscles de se contracter, comme des accordéons, pour permette la progression du bol alimentaire.

    Cependant, l'inconvénient de la structure intestinale est que la nourriture, les matières fécales anciennes et les bactéries peuvent être piégés dans certains replis. Cette situation peut conduire à l'apparition de certaines pathologies ou maladies telles que le mégacôlon toxique, lorsque les déchets s'accumulent à un tel point que le côlon s'étire presque au-delà de sa limite et la charge bactérienne devient mortelle !

    Lorsque les mauvaises bactéries ne sont pas excrétées assez rapidement et s'accumulent dans le côlon, il en résulte un état de santé médiocre qui perdure dans le temps.

    Différences entre un lavement classique et un lavement ayurvédique

    Un lavement classique aidera à nettoyer la partie inférieure du côlon qu'on appelle le sigmoïde.

    Un lavement ayurvédique est une méthode spécifique. Tout d'abord, le lavement nettoie et nourrit avec un liquide comme de l'eau mélangée à de la chlorophylle ou d'autres extraits de plantes médicinales. Ensuite, il est toujours suivi (le lendemain ou le soir du même jour) par un lavement à l'huile afin de relubrifier le côlon et d'aider à dissoudre certaines des toxines lipophiles qui ne se dissoudront jamais dans l'eau.

    Selon les propos du Dr Kulreet Chaudhary, vous ne devriez jamais faire un lavement à l'eau sans procéder à un lavement à l'huile par la suite parce que l'eau seule élimine l'humidité et les bonnes bactéries. L'intestin est humide et doit rester lubrifié avec des graisses et du mucus pour retenir les bonnes bactéries. « L'intestin n'est pas censé être très propre », ajoute-t-elle !

    Fréquence des lavements de l'intestin

    Le Dr Chaudhary recommande de faire un lavement une fois par mois. C'est généralement une thérapie préconisée pour les personnes qui n'ont pas de problèmes de santé majeurs. (Les femmes ne devraient jamais en faire un pendant leurs règles).

    Remarques : Il existe des protocoles de purification spéciaux en Ayurveda lorsque les lavements sont effectués plus fréquemment.

    Si faire un lavement mensuel vous semble trop fréquent, le docteur Chaudhary suggère de le faire au moins deux fois par an, dans le cadre d'un nettoyage du côlon au printemps et à l'automne.

    La première fois que vous allez faire un lavement du gros intestin, cela ne sera ni agréable ni à priori bénéfique ! Pour quelle raison ? Il y aura une réaction de détoxication initiale. Vous allez vous sentir faible pendant quelques jours, mais ne vous découragez pas ! C'est justement la preuve que l'intervention était particulièrement nécessaire.

    Mode opératoire pour faire un lavement intestinal à la chlorophylle

    Voici quelques instructions pour faire un lavement à la chlorophylle, suivi d'un lavement avec de l'huile de sésame.

    Vous aurez besoin :

    • 1 sac de lavement jetables ou bock à lavement souple

    • Chlorophylle liquide organique

    Préparation du lavement à la chlorophylle :

    - Chauffez l'équivalent de 3 tasses d'eau filtrée. L'eau doit être tiède, chauffée au point où elle est légèrement plus chaude que la température ambiante.

    - Ajouter 3 cuillères à soupe de chlorophylle liquide à l'eau tiède.

    - Facultatif : Videz 1 à 2 capsules de probiotiques dans le mélange et remuez. Cette étape est facultative mais bénéfique. Choisissez n'importe quel probiotique avec au moins 1 milliard d'UFC.

    Mode d'emploi :

    Versez le mélange dans le sac de lavement, avec le verrou du tube de lavement fermé. Pendre le bock à lavements assez haut pour obtenir la pression nécessaire. Allongez-vous sur votre côté droit et insérez la canule du bock à lavement de 7 à 10 cm dans le rectum. Si le tube n'est pas prélubrifié, utilisez de l'huile de la noix de coco ou de l'huile de sésame pour le lubrifier.

    Déverrouillez le tube pour permettre au lavement de se déplacer dans le rectum. Une fois le lavement administré, verrouillez à nouveau le tube avant de le retirer du rectum. Cela empêche les fuites.

    Essayez de tenir le lavement pendant 5 à 10 minutes. Mais si vous ressentez des crampes, allez aux toilettes et videz vos intestins. Parfois, vous devez administrer une petite quantité (environ 1 tasse), avant de vider les intestins. Administrez le volume restant et maintenez le liquide dans votre côlon pendant 5 à 10 minutes. Si cela devient inconfortable, videz vos intestins.

    Mode opératoire pour faire un lavement intestinal à l'huile de sésame

    Comment faire un lavement d'une instillation d'huile de sésame ?

    Le même soir ou le lendemain du lavement à la chlorophylle, faites chauffer 1 à 2 tasses d'huile de sésame biologique, légèrement plus chaude que la température ambiante.

    Administrez le lavement comme indiqué ci-dessus. Vous devrez peut-être mettre dans votre slip un pad absorbant en coton, car il y a parfois des fuites d'huile pendant la journée ou la nuit.

    Précautions : Le lavement est déconseillé aux femmes enceintes ou aux personnes ayant subi une opération récente du côlon (<12 mois).

    Auteur : Alexis ROGER