• Prostate et prostatite - Causes, symptômes, diagnostic et traitements de la prostatite

    Prostate et Prostatite

    La prostate est une glande de la taille et de la forme d'une châtaigne qui entoure l'urètre chez l'homme.

    Elle est située juste sous la vessie et fait parti intégrante du système reproducteur masculin.

    Quelles sont les Fonctions de la Prostate ?

    Elle produit un liquide, le liquide séminal, qui aide à nourrir et à transporter les spermatozoïdes. La prostate contribue également à l'éjaculation ou à l'expulsion du sperme en se contractant au cours de l'orgasme.

    Les Deux Périodes Principales de Croissance

    La prostate passe par 2 périodes principales de croissance:

    * La première période de croissance se produit au début de la puberté, lorsque la prostate double en taille.

    * La deuxième phase de croissance se manifeste après l'âge de 60 ans et constitue ce qu'on appelle une hypertrophie bénigne de la prostate ou un adénome prostatique. Comme la prostate devient plus grande, la couche de tissu qui l'entoure l'empêche de se développer ce qui entraine une augmentation de la pression sur l'urètre.

    Qu'est-ce que la Prostatite ?

    La prostatite est un terme utilisé pour décrire l'infection de la prostate. Ces infections sont généralement causées par les bactéries, mais il existe aussi une forme non bactérienne de la maladie.

    Il existe plusieurs facteurs à risque associés à l'infection de la prostate et les plus courantes sont les suivantes: infection urinaire récente, des antécédents à des maladies sexuellement transmissibles comme la gonorrhée ou chlamydia, le tabagisme et la consommation excessive d'alcool.

    La prostatite est l'infection génito-urinaire la plus courante chez les hommes âgés de moins de 50 ans. Il est vrai que cette infection n'est pas trop grave, cependant, si elle n'est pas traitée à temps, elle peut s'étendre à d'autres structures telles que les testicules et l'épididyme et, dans les cas sévères, elle peut détruire la glande de la prostate.

    Les Symptômes de la Prostatite

    Une inflammation de la prostate peut provoquer une variété de symptômes et les plus communs sont les suivants:

    1. Infections récidivantes des voies urinaires

    2. Envies fréquentes (pollakiurie).et impérieuses d'uriner

    3. Miction difficile ou douloureuse (dysurie)

    4. Besoin d'uriner pendant la nuit

    5. Fièvre et frissons

    6. Douleurs musculaires diffuses

    7. Ejaculations douloureuses

    8. Présence de sang dans le sperme

    9. Dysfonction sexuelle

    10. Douleur dans le bas du dos, du bassin ou du périnée

    Types de Prostatite

    Il existe quatre types de prostatite:

    1. La prostatite aiguë bactérienne

    Ce type de prostatite est relativement facile à diagnostiquer car les symptômes sont caractéristiques.

    Les hommes atteints de cette maladie ont souvent des frissons, de la fièvre, des douleurs dans le bas du dos et dans la région génitale. L'envie d'uriner est fréquente surtout durant la nuit. Le jet est souvent faible et parfois il y a un blocage urinaire.

    Les bactéries en cause sont le plus souvent les suivantes : Escherichia coli (plus de 80% des infections), Pseudomonas aeruginosa, Serratia marcescens, Klebsiella spp, et Proteus mirabilis.

    Le fait d'avoir un adénome de la prostate, de subir un examen endoscopique de la vessie, d'être l'objet d'un sondage urinaire ou d'avoir des rapports sexuels anaux non protégés (sans préservatif) sont autant de facteurs de risques qui contribuent à développer une prostatite aiguë bactérienne.

    2. La prostatite chronique bactérienne (CBP)

    Il s'agit d'une infection récidivante des voies urinaires chez les hommes qui est transmise par une infection chronique de la prostate. Dans la plupart des cas, les symptômes de l'infection de la prostate sont difficilement décelables.

    Les symptômes courants sont ceux d'une infection urinaire simple, douleur ou sensation de brûlure en urinant.

    3. La prostatite chronique non bactérienne ou Syndrome pelvien douloureux chronique (SPDC)

    Il s'agit d'une forme actuellement inexplicable de la maladie. Les symptômes peuvent varier en intensité de façon significative, d'un léger inconfort à une condition quasi invalidante. Le SPDC peut être une infection inflammatoire ou non inflammatoire.

    Les causes les plus probables suggérés sont :

    * Le fait de lever fréquemment des objets lourds.

    * Certaines professions – La conduite d'un camion ou l'utilisation de machines lourdes.

    * L'activité physique - des exercices excessifs (en particulier le cyclisme).

    * Des spasmes des muscles pelviens.

    * Des anomalies anatomiques de l'appareil urinaire.

    4. La prostatite inflammatoire asymptomatique

    Il s'agit d'une forme très dangereuse de la maladie parce qu'il n'y a pas de symptômes qui pourraient indiquer une infection et une inflammation de la prostate.

    Il n'ya pas de douleur ou d'inconfort, mais il ya des globules blancs (leucocytes) dans les sécrétions prostatiques.

    Diagnostic de Prostatite

    Les symptômes sont généralement suffisants pour former un diagnostic de prostatite dans la plupart des cas. Dans le cas d'une prostatite aiguë, l'ECBU (Examen cytobactériologique des urines) permet généralement d'identifier le germe.

    Mais parfois, la prostatite peut être difficile à diagnostiquer, principalement parce que ses signes et ses symptômes ressemblent souvent à plusieurs autres pathologies.

    Le toucher rectal est une excellente méthode de diagnostic parce que le gonflement de la prostate peut se faire sentir sous le doigt. Le toucher rectal est cependant, dans la plupart des cas, très douloureux.

    La culture du liquide de la prostate après massage prostatique peut également mettre en évidence les micro-organismes responsables de l'infection. Lorsque la prostate est enflammée, le liquide doit contenir un grand nombre de globules blancs.

    Si le médecin a encore quelques doutes, il peut insérer un instrument spécial appelé un cystoscope par le pénis pour visualiser directement la prostate de l'intérieur.

    En cas de prostatite récidivante, le médecin peut décider de de faire une urétrographie à la recherche d'un rétrécissement urétral.

    Le Traitement de la Prostatite

    >>> Les médicaments

    1. Les antibiotiques

    Avant l'utilisation des antibiotiques, un antibiogramme est réalisé. Il s'agit de tester les bactéries responsables de l'infection après prélèvement sur le patient afin de déterminer quel antibiotique est le plus approprié pour vaincre la maladie.

    Souvent, en attendant le résultat de l'antibiogramme, le médecin commencera par prescrire des antibiotiques de la famille des Fluoroquinolones (tels que : Noroxine ® = Norfloxacine, Enoxor ® = Enoxacine et Logiflox ® = Loméfloxacine) qui ont démontré leur efficacité dans ce type d'infection. Le traitement d'un antibiotique doit être suivi de 2 à 12 semaines, en fonction de la gravité de l'infection. Surtout, suivez à la lettre les instructions de votre médecin traitant.

    Si le médecin suspecte une septicémie, avant même d'attendre les résultats du laboratoire, il décidera peut-être de vous prescrire une antibiothérapie (très souvent, il s'agit d'associer l'ampicilline à la gentamicine) par voie intraveineuse.

    2. Les alpha-bloquants

    Les alpha-bloquants, précisément les antagonistes des récepteurs alpha-1 sont surtout utilisés dans le cas d'une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Cependant, il arrive que le médecin prescrive cette classe de médicaments dans certains cas de prostatite non bactérienne.

    Les alpha-bloquants tels que : Xatral ® et Urion ® (Alfluzosine) ; Zoxan ® (Doxazosine) ; Dysalfa ® (Térazosine) ; Josir ® et omix ® (Tamsulosine) agissent en relâchant le muscle lisse urétral et le col de la vessie mais n'agissent toutefois pas en diminuant la taille de la prostate enflammée. Les troubles d'écoulement de l'urine sont cependant nettement améliorés.

    3. Les analgésiques

    4. Les relaxants musculaires

    5. Le traitement naturel

    >> La canneberge ou cranberry (Vaccinium macrocarpon) renferme des proanthocyanidines qui inhibent l'adhésion des bactéries aux parois de l'urètre et de la vessie.

    Canneberge comprimés Action Prolongée

    >> Les fruits d'airelle (Vaccinium vitis-idaea) associées à la canneberge réduit de 50% la récurrence des manifestations de l'infection urinaire.

    >> Les racines de raifort (Armoracia rusticana) renferment des huiles essentielles qui exercent une action antibactérienne dans le cas des infections urinaires.

    >> Les racines d'ortie (Urtica dioica) facilite l'irrigation des reins, de la vessie et des voies urinaires en cas d'inflammation. Les racines d'ortie préviennent la formation de calculs rénaux et aider à soulager les problèmes de miction liés au dérèglement de la prostate.

    >> La prêle (Equisetum arvense) améliore la circulation dans les voies urinaires en cas d'infections bactériennes. La commission allemande reconnaît l'usage de cette plante pour traiter les infections bactériennes de la vessie et de l'urètre.

    Prêle en gélules

    >>> Intervention chirurgicale

    Si une prostatite d'origine bactérienne n'est pas guérie correctement par une antibiothérapie et que les symptômes persistent, la chirurgie peut être recommandée afin d'ouvrir les canaux bloqués. D'autre part, le traitement de l'abcès de la prostate nécessite une intervention chirurgicale à fin de permettre l'évacuation du pus.

    Conclusion

    Si vous souffrez non pas de la prostatite mais plutôt des symptômes de l'hypertrophie bénigne de la prostate ou HBP, veuillez lire l'article: L'extrait de racines d'orties serait-il vraiment un bon remède naturel pour traiter un adénome ou hypertrophie bénigne de la prostate ?

    Pour plus de détails, téléchargez le livre de Robert Denryck intitulé: Votre prostate, comment la rajeunir et la guérir ?

    Le guide de Larry Clapp intitulé : "Guérir de la prostate en 90 jours" est un livre téléchargeable qui explique comment résoudre les problèmes de la prostate sans médicaments ni opération, mais par l'alimentation, le massage, la phytothérapie, l'homéopathie ainsi que par de nombreuses autres méthodes alternatives. Cet ouvrage ne se borne pas à fournir un tableau complet des techniques médicales conventionnelles les plus récentes, il présente aussi avec une grande clarté de nouvelles approches thérapeutiques sans risques ni effets collatéraux.

    Auteur : Alexis ROGER