• Psoriasis, huile de poisson et traitement naturel - Se soigner avec des Oméga-3

    Huile de poisson et Psoriasis

    A l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement capable de guérir définitivement le psoriasis. Les traitements conventionnels à usage local comprennent des corticoïdes, des dérivés de la vitamine D3 et des kératolytiques. Il existe aussi des immunosuppresseurs (méthotrexate), la ciclosporine, les anti-TNF alpha et les traitements par UV (héliothérapie, puvathérapie). Ces remèdes améliorent les symptômes du psoriasis mais sont aussi responsables d'un certain nombre d'effets indésirables.

    On comprend aisément pourquoi de plus en plus de patients recherchent un traitement naturel efficace pour combattre le psoriasis afin d'éviter les effets indésirables de ces médicaments-là. Au cours de ces dernières années, les bienfaits des suppléments d'huile de poisson contre divers types d'inflammation ont fait couler beaucoup d'encre.

    Certains patients souffrant de psoriasis se demandent si un supplément d'huile de poisson pourrait améliorer les symptômes du psoriasis.

    Dans quelle mesure le système immunitaire est impliqué dans les poussées de psoriasis ? Quels effets thérapeutiques l'huile de poisson exerce-t-elle sur les réactions inflammatoires ? Des études cliniques ont-elles prouvé qu'une prise régulière d'un supplément d'huile de poisson améliore les symptômes du psoriasis ?

    Psoriasis et réponse immunitaire

    Le psoriasis est un trouble chronique de la peau qui est causé par des facteurs génétiques et environnementaux dans lequel est impliqué le système immunitaire.

    Le système immunitaire se charge des mécanismes de défense qui différencient les cellules de notre propre organisme de celles d'origine étrangère. Il joue bien évidemment un rôle clé dans la protection du corps contre les infections. Quand un antigène (matériel externe du corps) comme un virus ou une bactérie pénètre dans l'organisme, le système immunitaire fabrique des anticorps pour attaquer le corps étranger.

    Comment fonctionne le système immunitaire dans le cas du psoriasis ? Les scientifiques ont observé que dans le cas du psoriasis, les lymphocytes T (un type de globule blanc qui combat les envahisseurs tels que les bactéries et les virus) deviennent hyperactifs et déclenchent par erreur une réaction inflammatoire localisée au niveau de la peau (coudes, genoux, ongles, pied, cuir chevelu, bas du dos, zone autour du nombril, organes génitaux, visage, etc.)

    La peau saine réagit comme elle le ferait si elle était agressée et se renouvelle sans cesse, de manière accélérée comme pour réparer un traumatisme physique. Il en résulte une accumulation de cellules qui forment des plaques rouges recouvertes de squames blanches. Normalement, les cellules de la couche superficielle de la peau se régénèrent dans les couches profondes de la peau et migrent à la surface environ une fois par mois.

    Dans le cas d'un psoriasis, c'est en deux ou trois jours seulement que l'opération s'effectue ! Pourquoi les lymphocytes T déclencheraient-elles cette réaction inflammatoire sans raison valide ? Il est fort possible que des gènes soient en cause. Les scientifiques ont déjà identifié un gène nommé PSORS1, qui régule la façon dont le système immunitaire doit combattre les infections.

    Huile de poisson, oméga-3 et traitement naturel contre l'inflammation

    L'huile de poisson de mers froides (thon, sardine, saumon, flétan, maquereau, hareng) est une bonne source d'acides gras polyinsaturés oméga-3.

    Les acides gras oméga-3, en particulier l'acide eicosapentaénoïque (EPA) et l'acide docosahexaénoïque (DHA), jouent un rôle important dans la réduction de l'inflammation puisqu'ils peuvent supprimer la réaction du corps aux globules blancs du type lymphocytes T.

    Comment ? L'organisme convertit la DHA en résolvine D2 qui interagit avec les cellules endothéliales et produit du monoxyde d'azote (NO), empêchant l'adhésion des leucocytes et leurs dommages inflammatoires.

    On utilise avec un certain succès les oméga-3 comme remède naturel pour diminuer l'inflammation associée à la polyarthrite rhumatoïde. On peut se demander à juste raison si un régime riche en acides gras oméga-3 pourrait aussi réduire la réaction inflammatoire manifestée au cours d'une poussée de psoriasis. Voyons ce qu'indiquent les études cliniques à ce sujet.

    Psoriasis, Huile de poisson et les études cliniques

    Des études cliniques ont été réalisées pour explorer les effets thérapeutiques éventuels des acides oméga-3 sur le psoriasis. Les résultats de ces essais cliniques sont mitigés.

    Un certain nombre d'études montrent que les suppléments d'huile de poisson ou d'oméga-3 peuvent réduire l'inflammation et améliorer les symptômes du psoriasis, tels que les démangeaisons et la desquamation.

    Une étude a montré que chez les patients souffrant de psoriasis traités par des ultraviolets B (UVB), les acides gras oméga-3 prolongent les bienfaits de la phytothérapie.

    Un supplément d'huile de poisson associé à la prise de cyclosporine réduirait aussi la toxicité rénale du médicament [ Allen BR: Fish oil in combination with other therapies in the treatment of psoriasis. In Simopoulos AP, Kifer RR, Martin RE, Barlow SM (eds):"Health Effects of Omega-3 Polyunsaturated Fatty Acids in Seafoods," vol. 66, World Rev Nutr Diet. Basel: Karger, pp436 –445, 1991 ]

    Dans une autre étude clinique réalisée avec la participation de 40 personnes souffrant de psoriasis, les volontaires qui ont pris de l'acide gras oméga-3 en association avec le traitement conventionnel habituel ont eu de meilleurs résultats que les patients traités sans l'usage de ce supplément alimentaire.

    Seulement, comme nous l'avons précisé plus haut, toutes les études ne concordent pas entre elles pour conclure à l'efficacité d'un supplément d'oméga-3 ou d'huile de poisson dans le traitement naturel du psoriasis.

    Toutefois, un certain nombre de professionnels de la santé estiment qu'il vaut tout de même la peine d'essayer ce traitement comme adjuvant à un traitement classique.

    La prise de suppléments d'huile de poisson est-elle sans danger ?

    Les effets secondaires d'une prise quotidienne d'un supplément d'huile de poisson sont généralement bénins.

    Ils peuvent inclure un arrière-goût de poisson, des brûlures d'estomac et des nausées.

    Des doses supérieures à 3 grammes par jour peuvent affecter la coagulation du sang et augmenter le risque de saignement et de diminution de la pression artérielle. Cela peut être particulièrement préoccupant si vous prenez des médicaments anticoagulants, des médicaments pour la pression artérielle et si vous suivez un traitement antidiabétique.

    Si vous envisagez d'essayer une supplémentation en huile de poisson, il est conseillé d'en parler premièrement à votre médecin.

    Comment choisir un supplément d'huile de poisson ?

    Si vous voulez acheter un complément alimentaire d'huile de poisson sur internet, nous vous conseillons de vérifier les mentions légales du site et de vérifier que c'est une entreprise dans un pays où la législation est semblable à la France. Je vous recommande le site et le produit suivant (accompagné de son certificat d'analyse):

    L'huile de saumon naturellement riche en Oméga-3

    Auteur : Alexis ROGER