• Sexualité, Grossesse et Santé - Relations Sexuelles chez la Femme Enceinte

    Sexualité, Grossesse et Santé

     

    Vous venez d'apprendre que vous êtes enceinte. C'est votre toute première grossesse.

    Vous vous posez plein de questions, ce qui est tout à fait normal. L'une d'entre elles concerne votre sexualité.

    Vous et votre conjoint aimeriez savoir jusqu'à quel point la grossesse modifiera votre vie sexuelle.

    Est-ce que les relations sexuelles peuvent mettre la santé de l'embryon ou du fœtus en danger ?

    Sexualité et Grossesse - Questions Fréquentes

    • Est-ce que la pression dans la matrice peut faire du mal à l'enfant ?

    • Existe-t-il un risque d'infection qui peut mettre la santé du fœtus en danger ?

    • Un orgasme peut-il provoquer un avortement ou un accouchement prématuré ?

    • Certaines postures sont-elles plus sûres que d'autres ?

    Ces préoccupations conduisent certains hommes ou certaines femmes à sentir moins d'intérêt pour les relations sexuelles qu'avant la grossesse.

    Est-ce qu'un couple peut continuer d'avoir une vie sexuelle normale ?

    Est-ce qu'un couple peut continuer d'avoir une vie sexuelle normale lorsque la femme est enceinte ? Dans la plupart des cas, les rapports sexuels ne sont pas dangereux et par conséquent pas contre-indiqués pendant la grossesse. Le fœtus est en sécurité dans l'utérus et le mouvement occasionnel, le contact, ou les orgasmes ne peuvent pas causer de dommages à l'enfant que porte la mère.

    Pendant l'orgasme, la matrice se contracte plus que d'habitude, mais ces contractions sont différentes de celles qui se produisent juste avant l'accouchement. Les rapports sexuels peuvent être pratiqués pendant toute la grossesse, même s'il faut tout de même être prudent avec l'intensité, la profondeur de la pénétration et avec certaines positions qui seront difficiles compte tenu du ventre gonflé au terme de la grossesse. Heureusement, le col de l'utérus est hermétiquement fermé par le bouchon muqueux !

    En ce qui concerne le risque d'infection pour le fœtus, tant qu'il n'y a aucune raison de penser que votre partenaire a une infection ou peut contracter une infection telle que l'herpès génital ou la chlamydia, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

    Les relations intimes sont même parfois préconisés par le docteur pour déclencher l'accouchement, surtout lorsque la date du terme est dépassée. Cela permet au col de s'ouvrir et aux contractions de commencer.

    Lorsque les relations sexuelles sont dangereuses pendant la grossesse…

    Dans certains cas, il faut s'abstenir d'avoir des relations sexuelles et consulter votre gynécologue, si vous vous trouvez dans cette situation :

    • Vous présentez des saignements, des pertes vaginales inexpliquées, des crampes pendant la grossesse ou après les rapports sexuels. Il est conseillé de faire un examen du col et éventuellement une échographie.

    • Vous constatez une perte du liquide amniotique : un mélange d'urine fœtale et de sécrétions des deux membranes chorion et amnios. Il faut savoir que le liquide qui remplit la cavité amniotique protège votre bébé des chocs extérieurs.

    • Si le placenta s'étend sur le col de l'utérus (une condition connue sous le nom de placenta prævia), le docteur peut vous conseillé d'éviter totalement les rapports sexuels durant la grossesse. C'est votre gynécologue qui peut vous décrire la localisation exacte du placenta. La localisation anormale du placenta peut engendrer des hémorragies sévères au cours du troisième trimestre de la grossesse.

    • S'il y a des raisons de penser que votre partenaire a pu contracter une MST (maladie sexuellement transmissible). Les infections (IST) pendant la grossesse peuvent être redoutables tant pour la santé de la mère que celle de l'embryon ou du fœtus. Voici les noms de quelques-unes des infections sexuellement transmissibles : blennorragie, chlamydiose, hépatites B, herpès, gonorrhée, syphilis, trichomonase et VIH du sida. Il est toujours possible de réduire les risques de transmission des agents infectieux en employant des préservatifs en latex ou en polyuréthanne pendant les rapports sexuels, mais il vaut mieux consulter rapidement un médecin en cas de doute. Des analyses seront nécessaires.

    • Vous avez des antécédents ou un risque d'avortement spontané ou d'accouchement prématuré.

    • Lorsque le col de l'utérus est fragilisé et s'ouvre avant la fin du huitième mois. Il est préférable de se contenter de faire l'amour sans pénétration pour la santé de votre futur enfant car cela pourrait conduire à un accouchement prématuré.

    Lorsque les rapports sexuels sont contre-indiqués par votre gynécologue, n'oubliez pas que les caresses, les massages et les échanges sensuels sont toujours possibles.

    Les positions au lit lorsque la grossesse est avancée

    Pendant les trois premiers mois de la grossesse, le fœtus n'occupe qu'une petite place dans la matrice de la future maman. Mais quand le ventre commence à se développer, les relations sexuelles peuvent devenir un peu inconfortables si l'homme se place au dessus sa femme (la position du missionnaire).

    Il faut dès lors chercher des positions plus adaptées à la morphologie nouvelle de la future maman. Il est préférable de choisir d'autres positions sexuelles comme celle de la femme chevauchant l'homme, de la position latérale ou arrière.

    Est-ce que le désir sexuel diminue durant la grossesse ?

    Le désir sexuel des deux partenaires peut changer au cours des 9 mois que dure la grossesse. D'une manière générale, au cours du premier trimestre, on remarque souvent une baisse de la libido chez la future maman qui peut être la conséquence de divers facteurs tels que les nausées, la fatigue, la somnolence, douleurs au niveau des seins et bien évidemment le bouleversement hormonal.

    Par contre, au cours du deuxième trimestre, le désir sexuel augmente chez la plupart des femmes enceintes et peut même être plus important qu'avant la grossesse !

    Enfin, beaucoup de femmes enceintes notent une baisse de la libido au cours du troisième trimestre.

    Ce ne sont que quelques généralités. Sachez cependant que le désir sexuel varie beaucoup d'une femme à l'autre.

    Autres conseils utiles pour vous et votre partenaire

    • Pendant la grossesse, la communication, l'écoute et la compréhension entre les partenaires sont essentielles. Parlez ouvertement de vos besoins affectifs à votre conjoint. Ne soyez pas pour autant égoïste ou égocentrique. Gardez à l'esprit les préoccupations de votre partenaire en plus des vôtres. Si vous cherchez ensemble à résoudre les petites difficultés liées à la grossesse, cela vous sera plus facile de vous sentir bien sur les plans physiques, affectifs et psychologiques.

    • Ne perdez surtout pas votre sens de l'humour.

    Osez l'amour pendant la grossesse

    Outre les bouleversements dans la vie quotidienne que représente l'arrivée d'un bébé, les changements du corps de la femme, son rapport à son corps et à sa sexualité entraînent souvent de profondes interrogations, et parfois des troubles, au sein du couple.

    Trimestre par trimestre, jusqu'à l'accouchement et ses suites, Ovidie passe en revue les différentes étapes physiologiques de la grossesse et vous divulgue conseils et réponses à toutes les questions qui peuvent survenir : y'a-t-il un risque de faire une fausse couche en faisant l'amour ? Comment supporter les examens gynécologiques en toute quiétude ? Jusqu'à quel moment et dans quelles positions peut-on avoir des rapports ? Si l'on ne supporte pas la pénétration, comment le vivre avec son partenaire ? Après l'accouchement, comment reprendre une activité sexuelle " normale " ?

    Un chapitre entier est également consacré au futur papa, l'éternel oublié de la grossesse.

    Ebook : Osez l'amour pendant la grossesse

    Auteur : Alexis ROGER