• Trouble Bipolaire - Symptômes, Causes, Traitement et Catégories

    Trouble bipolaire

    Nous avons tous des hauts et des bas, mais si vous souffrez d'un trouble bipolaire, ces changements d'humeur sont plus graves. Les symptômes du trouble bipolaire peuvent nuire à votre travail, à vos performances scolaires, à vos relations familiales et amicales. Le trouble bipolaire peut vraiment perturber toute votre vie quotidienne.

    Heureusement, il est possible de traiter le trouble bipolaire mais il faut bien reconnaitre que beaucoup de gens ne reconnaissent pas les signes avant-coureurs et tardent à recevoir l'aide nécessaire.

    Quels sont les différents types de trouble bipolaire ? Comment se présentent les symptômes de cette pathologie? Quelles sont les causes et les facteurs de risques liés à cette affection ? Quels sont les médicaments utilisés pour soigner les troubles bipolaires ? Existe-t-il d'autres thérapies ? Lesquelles ? Existe-t-il des remèdes naturels pour traiter des patients bipolaires ?

    Brève Définition du Trouble Bipolaire

    Le trouble bipolaire ou psychose maniaco-dépressive (PMD) est un trouble de l'humeur récurrent caractérisé par deux pôles ou cycles opposés : la manie et la dépression. Le patient bipolaire a une humeur qui oscille entre des épisodes maniaques (un état d'excitation, d'euphorie ou d'agitation) et des épisodes dépressifs (périodes de mélancolie et de tristesse).

    Les "sautes d'humeur" entre la manie et la dépression peuvent être très brusques. Entre ces deux pôles ou épisodes, on note parfois une période de stabilité pendant laquelle le patient bipolaire se sent bien et ne présente aucun symptôme pathologique.

    Les Différents Types ou Catégories de Troubles Bipolaires

    Il existe plusieurs catégories ou types de trouble bipolaire qui impliquent des épisodes de dépression et de manie à des degrés différents. Citons le trouble bipolaire I, le trouble bipolaire II, le trouble cyclothymique, le trouble bipolaire mixte, et le trouble bipolaire à cycles rapides.

    Les personnes atteintes d'un trouble bipolaire de type I souffrent d'une ou plusieurs épisodes maniaques qui s'accompagnent de phases de dépression majeure. Dans le passé, le trouble bipolaire de type I était appelé 'trouble maniacodépressif'.

    Les patients atteints d'un trouble bipolaire de type II n'ont jamais connu un épisode maniaque à part entière. Au contraire, ils connaissent des périodes d'hypomanie, c'est-à-dire des manifestations d'une énergie importante et d'exaltation de l'humeur très souvent productrices, accompagnées d'épisodes de dépression.

    La cyclothymie ou trouble cyclothymique est un trouble de l'humeur relativement léger, évoluant depuis au moins 2 ans, caractérisé par l'alternance d'épisodes d'humeur exaltée et d'humeur dépressive. Le patient cyclothymique passe rapidement de la gaité à la tristesse, des élans enthousiastes à la douleur.

    Le trouble bipolaire mixte est caractérisé par l'alternance rapide des symptômes dépressifs et maniaques au cours d'une période de 24 heures. Il peut apparaître un chevauchement entre les deux phases. Le patient peut éprouver simultanément des épisodes maniaques et dépressifs.

    Les personnes qui souffrent d'un trouble bipolaire à cycles rapides éprouvent 4 épisodes ou plus par an entre lesquels ils ne présentent aucun symptôme particulier. Cette pathologie concerne davantage les femmes et les personnes ayant des troubles thyroïdiens.

    Symptômes du Trouble Bipolaire

    La phase maniaque ou d'exaltation peut durer de quelques jours à plusieurs mois et peut comprendre les symptômes suivants :

    > Hyperactivité, augmentation de l'activité physique

    > Agitation, irritation et colère

    > Réduction du besoin de sommeil

    > Humeur sensiblement élevée

    > Estime de soi exagérée accompagnée d'idées délirantes de grandeur (mégalomanie) et de pouvoir

    > Manque de maîtrise de soi

    > Tachypsychie ou rythme de pensée accéléré

    > Logorrhée ou flot verbal

    > Grande participation à des activités extérieures

    > Comportement téméraire

    > Tendance à boire et à manger en excès et parfois à consommer de drogues

    > Altération du jugement

    > Hyperactivité sexuelle

    > Dépenses effrénées d'argent

    > Tendance à être facilement distrait

    > Hallucinations: Il peut arriver qu'une personne bipolaire hallucine lorsqu'elle entend, ressent ou voit des choses qui n'existent pas.

    Ces symptômes de la manie sont observés avec le trouble bipolaire I. Chez les personnes atteintes du trouble bipolaire II, les épisodes hypomaniaques comportent des symptômes similaires qui sont moins intenses.

    Au moins 3 symptômes importants doivent être présents pendant au moins une semaine pour être à même de diagnostiquer un épisode maniaque.

    La phase dépressive des deux types de trouble bipolaire comprend les symptômes suivants :

    > Déprime quotidienne : tristesse persistante, baisse de l'humeur

    > Grande fatigue et manque d'énergie

    > Anxiété

    > Difficulté à se concentrer, à se rappeler de quelque chose, ou à prendre des décisions

    > Perte d'appétit et de poids ou au contraire une prise excessive d'aliments (hyperphagie) avec prise de poids

    > Sentiments d'inutilité, de désespoir et/ou de culpabilité (non justifiée)

    > Perte de l'estime de soi

    > Pensées suicidaires et pensées persistantes de la mort

    > Troubles du sommeil : insomnie ou au contraire sommeil excessif

    > Baisse d'intérêt pour les activités qui étaient autrefois appréciées

    > Retrait du cercle des amis

    Au moins 5 des symptômes décrits ci-dessus doivent persister pendant au moins 2 semaines pour diagnostiquer un épisode dépressif.

    Il ya un risque élevé de suicide chez les patients souffrant de troubles bipolaires. Quelque soit la phase dans laquelle ils se trouvent, ces patients peuvent abuser de l'alcool ou d'autres substances, ce qui peut aggraver les symptômes.

    Certains patients bipolaires présentent des symptômes catatoniques qui se manifestent bien souvent par une alternance de troubles du mouvement : agitation physique extrême, ralentissement des mouvements et immobilité.

    Causes, Incidence et Facteurs de Risque du Trouble Bipolaire

    Le trouble bipolaire affecte autant les hommes que les femmes. Il apparaît généralement entre 15 à 25 ans.

    La cause exacte est inconnue, mais on sait déjà que le facteur génétique est impliqué dans de nombreux cas : des études ont démontré que cette pathologie survient plus souvent chez les proches des personnes atteintes du trouble bipolaire.

    Chez la plupart des personnes atteintes du trouble bipolaire, il n'y a pas de cause évidente, pour les épisodes maniaques ou dépressifs.

    Les éléments suivants peuvent déclencher un épisode maniaque chez les personnes qui sont vulnérables à la maladie:

    > La vie change comme par exemple suite à l'accouchement

    > Les médicaments comme des antidépresseurs ou des stéroïdes

    > Des périodes d'insomnie

    > Usage récréatif de drogues

    Traitements Conventionnels du Trouble Bipolaire

    Divers moyens thérapeutiques peuvent être associés pour traiter efficacement un patient souffrant d'un trouble bipolaire. Découvrons les classes de médicaments généralement employées pour traiter cette maladie avant de parler de la psychothérapie, de la sismothérapie, de l'hygiène de vie et du contrôle de soi.

    1) Médicaments

    L'usage des médicaments a pour objectif de ramener l'humeur du patient bipolaire à un état normal (action thérapeutique curative), puis de prévenir les récidives des épisodes maniaques ou dépressifs (action thérapeutique préventive).

    Voici une brève liste des trois classes de médicaments les plus utilisées dans le traitement du trouble bipolaire :

    * Stabilisateurs de l'humeur (Thymorégulateurs)

    Les stabilisateurs de l'humeur comprennent les sels de lithium et les anticonvulsivants.

    Le lithium (Théralite ®, Neurolithium®, Lithane ® prescrit au Canada, Lithonate® prescrit aux États-Unis) est un médicament qui aide à régularise l'humeur en prévenant les voltefaces pathologiques maniaques ou dépressives.

    Les sels de lithium exercent aussi une action curative sur l'accès maniaque.

    Les anticonvulsivants sont employés seuls, avec le lithium ou avec un antipsychotique pour traiter les épisodes de manie.

    Cette classe de médicaments comprend l'acide valproïque (Depakote ®), le valproate de sodium (Dépakine ® et Orfiril ®), la carbamazépine (Tégrétol ®, Carbatrol® et Epitol ®), l'oxcarbazépine (Trileptal ®), la lamotrigine (Lacmital ®), le topiramate (Epitomax ® et Topamax ®).

    Les anticonvulsivants sont souvent prescrits en cas de cycles rapides (4 épisodes ou plus dans une année) ou des épisodes mixtes.

    * Antidépresseurs

    Les antidépresseurs sont utilisés pour traiter les symptômes de la dépression qui se manifestent chez le patient bipolaire.

    Cette classe de médicaments devrait être évitée chez les patients qui présentent des symptômes légers ou modérés de manie durant un épisode dépressif afin d'éviter le déclenchement d'un épisode maniaque.

    Parmi les antidépresseurs les plus souvent prescrits on retrouve la classe des ISRS ou Inhibiteurs sélectifs de la Recapture de la Sérotonine tels que le citalopram (Seropram ®), la fluoxétine (Prozac ®), le maléate de fluvoxamine (Floxyfral ®), l'oxalate d'escitalopram (Seroplex ®), la paroxétine (Deroxat ® et Divarius ®), la sertraline (Zoloft ®).

    Les antidépresseurs tricycliques ou ATC (l'imipramine : Tofranil ® et l'amitriptyline : Laroxyl ®, Elavil ®) et les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (I-MAO) sont également indiqués pour traiter les symptômes dépressifs chez la personne bipolaire.

    * Antipsychotiques

    Appelés autrefois 'neuroleptique', les antipsychotiques sont utilisés pour aider à prévenir et à réduire les symptômes de la manie.

    Parmi la classe des antipsychotiques atypiques, on peut citer l'amisulpride (Solian ®), l'aripiprazole (Abilify ®), la chlorpromazine (Largactil ®), la clozapine (Leponex ®), l'halopéridol (Haldol ®), la loxapine (Loxapac ®), l'olanzapine (Zyprexa ®), la quetiapine (Seroquel ®), le risperidone (Risperdal ®), le ziprasidone (Zeldox ®).

    On utilise aussi les antipsychotiques pour traiter les symptômes psychotiques comme la confusion, les délusions, les hallucinations et les idées délirantes ainsi que les insomnies, l'anxiété et l'agitation.

    * Anxiolytiques

    Le traitement antidépresseur a tendance au tout début, d'augmenter l'anxiété et le sentiment d'angoisse qu'éprouve souvent le patient bipolaire. Voilà pourquoi certains médecins prescrivent des anxiolytiques.

    Cette classe de médicaments a l'avantage aussi de favoriser le sommeil et la relaxation musculaire durant un épisode de manie.

    Les anxiolytiques comptent la grande famille des benzodiazépines tels que le clonazépam (Rivotril ®), le loprazolam (Havlane ®), le lorazépam (Temesta ®), le prazépam (Lysanxia ®), le clorazépate (Tranxène ®), etc.

    On utilise aussi certains antihistaminiques (hydroxyzine : Atarax®), des carbamates (méprobamate : Equanil ®),le buspirone (Buspar ®)et le captodiame (Covatine ®) comme anxiolytiques.

    2) Sismothérapie

    Qu'est-ce que la sismothérapie ? La sismothérapie est une thérapie par électrochocs (ECT) appelée aussi 'électroconvulsivothérapie'.

    Le but de cette thérapie est de provoquer une crise convulsive chez le patient atteint de la psychose maniaco-dépressive ou trouble bipolaire afin de le soulager des épisodes maniaques ou dépressives aigus résistantes aux médicaments.

    Sous anesthésie générale, on diffuse un courant électrique très bref et de faible intensité au niveau du cerveau.

    Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, ce traitement psychiatrique n'est pas douloureux.

    Une cure de sismothérapie comporte en général huit à douze séances à raison de deux à trois séances par semaine.

    3) Psychothérapie et traitements psychosociaux

    Qu'est ce que la psychothérapie ? Selon les propos du psychiatre, le Dr Christian Gay, « les psychothérapies se sont développées en 3 domaines : la psychoéducation, les thérapies comportementales et les thérapies qui sont centrées sur le rythme du quotidien ».

    La psychoéducation est une thérapie qui associée à un traitement médicamenteux, joue deux rôles principaux :

    Premièrement, la psychoéducation a un rôle pédagogique ou éducatif en informant suffisamment le patient bipolaire sur sa maladie et le traitement qu'il doit suivre.

    Deuxièmement, comme son nom l'indique, cette thérapie joue un rôle psychologique en apportant un soutien nécessaire au patient et à son entourage.

    La psychoéducation se réalise d'une façon individuelle ou parfois dans le cadre de sessions de groupe.

    Les thérapies cognitives (ce qui se passe au niveau de votre activité mentale) et comportementales (TCC) aident le patient bipolaire à apprendre comment gérer cette affection et comment empêcher les complications de se produire.

    Elles l'aident à reconnaitre avec anticipation les fluctuations de l'humeur et à gérer le stress.

    L'expérience a montré que ces thérapies contribuent à réduire sensiblement la fréquence des épisodes maniaques et dépressifs chez tous les patients qui en bénéficient.

    4) Hygiène de vie et rythme du quotidien

    Le patient bipolaire ne doit pas se contenter suivre uniquement le traitement médicamenteux prescrit par le spécialiste. Il doit aussi veiller à limiter les effets négatifs des crises en se conformant à une hygiène de vie saine et équilibrée.

    Par exemple, il est important de dormir suffisamment et d'aller se coucher à des heures régulières puisqu'un manque de sommeil peut déclencher un épisode maniaque.

    Une alimentation saine est aussi requise. Il est généralement conseillé de faire régulièrement un peu d'exercice physique.

    L'alcool et les drogues illicites sont à proscrire. Le patient changera son mode de vie afin de mieux gérer tous les risques de stress au travail ou au sein de la famille.

    5) Contrôle de soi

    Certains patients trouvent utiles de tenir un journal quotidien dans lequel ils notent tout ce qui les aide à exercer un contrôle sur le trouble bipolaire et aussi tout ce qui peut nuire à vivre une vie normale.

    Ce contrôle est très important pour prévenir les épisodes maniaques ou dépressifs.

    Le Guide du Trouble Bipolaire

    Découvrez un excellent guide sur le trouble bipolaire à télécharger sur votre ordinateur.

    Le trouble bipolaire

     

     

     

     

    Ce livre couvre tout ce que vous devez savoir sur le trouble bipolaire. A la différence de nombreux ouvrages de médecine, ce guide est compréhensible par n'importe qui !

    Il vous aidera à apprendre à vivre normalement avec votre trouble bipolaire.

    LE TROUBLE BIPOLAIRE : Comment faire face à ses aléas

    Auteur : Alexis ROGER