Algue WAKAMÉ | 7 Bienfaits | Perte de Poids, Cholestérol, Cancer

Algue WAKAMÉ - BienfaitsSi vous aimez déguster les spécialités japonaises de temps en temps, vous avez probablement déjà consommer un bol de soupe miso contenant des petits morceaux de wakamé. Cette algue nutritive a de nombreux autres usages culinaires dans la cuisine japonaise. Le wakamé est un aliment très sain qui offre de nombreux bienfaits pour la santé du corps.

Qu’est-ce que le wakamé au juste ? Quelle est la valeur nutritionnelle de l’algue wakamé ? Qu’ont révélé certaines études scientifiques sur les propriétés brûle-graisses et anticancéreuses du wakamé ? Découvrez les 7 bienfaits principaux de l’algue wakamé.

Qu’est-ce que le wakamé ?

Le wakamé est une algue comestible, un légume de mer, couramment utilisée dans la cuisine japonaise. Il a une couleur marron ou vert foncé inhabituelle car il contient de la fucoxanthine, un composé unique rarement trouvé dans les légumes, qui possède plusieurs qualités médicinales et nutritionnelles.

Le nom scientifique du wakamé est Undaria pinnatifida et il est considéré comme l’une des espèces d’algues les plus envahissantes de la planète, car il peut pousser jusqu’à 3 cm par jour sur les plages, bloquant ainsi la vie marine.

Au Japon, le wakamé est couramment utilisé dans les soupes, les salades, ainsi que sous la forme d’un plat d’accompagnement. Il a un goût saumâtre et légèrement sucré.

Valeur nutritionnelle de l’algue wakamé

Le wakamé est un aliment faible en calories et faible en gras qui contient de la fucoxanthine, un caroténoïde marin aux effets anti-inflammatoires et anticancéreux. C’est une source riche en glucides et en protéines.

Son constituant majeur est l’eau avec une certaine quantité de fibres et de sucre. La plupart de ces bienfaits pour la santé proviennent de sa richesse en vitamines et en minéraux contenus dans ses délicates feuilles vertes.

Ceux-ci comprennent l’iode, le calcium, le fer, le phosphore, le potassium, le sodium, le zinc et le magnésium, ainsi que la vitamine A, la vitamine C, la vitamine D, la vitamine E et les vitamines B2 et B9. Il est également rempli d’acides gras oméga 3 et d’antioxydants comme les lignanes.

Les 7 bienfaits principaux de la consommation de wakamé

1. Le Wakamé et son Action Brûle-Graisse

Les très faibles quantités de calories, de glucides et de graisses renfermés dans le wakamé en fait un aliment idéal pour ceux et celles qui cherchent à perdre quelques kilos dans le cadre d’un régime hypocalorique. Mais ce n’est pas tout ! Une étude réalisée à l’Université de Hokkaido au japon a révélé que la fucoxanthine, un principe actif contenu dans le wakamé favorise l’oxydation ou la combustion des graisses dans les cellules graisseuses.

Dans l’étude chez la souris, la fucoxanthine semble stimuler la production d’UCP1, une protéine qui augmente la combustion des graisses dans le tissu adipeux abdominal blanc. Cette protéine se trouve dans la graisse viscérale qui entoure les organes internes de l’abdomen, le type de graisse liée à la maladie cardiaque, le diabète et le syndrome métabolique.

Les souris obèses ont perdu de 5 à 10% de leur poids corporel. La fucoxanthine semble également stimuler le foie à produire du DHA (un acide gras oméga-3) à des taux habituellement observés avec des suppléments d’huile de poisson. Le DHA peut réduire le mauvais cholestérol LDL et améliorer les taux de triglycérides.

2. Le Wakamé et la Prévention du Cancer

Certaines recherches scientifiques ont révélé que la consommation d’algues wakamé peut diminuer le risque de cancer du sein.

Depuis fort longtemps déjà, les praticiens en médecine traditionnelle chinoise et japonaise utilisaient les algues pour traiter les tumeurs de leurs patients.

On a constaté que les femmes japonaises qui consomment régulièrement du wakamé ont des taux de cancer du sein considérablement bas. Cependant, force est de reconnaître que dans la recherche scientifique, une association ne prouve pas un lien de causalité !

C’est la raison pour laquelle, des chercheurs de l’Université de Californie ont décidé de diriger une étude en 2013 sur des volontaires. Dans cet essai clinique de trois mois, le wakame a été introduit dans les régimes de 15 femmes ménopausées en bonne santé.

Dans ce groupe de femmes, cinq n’avaient aucun antécédent de cancer du sein (elles ont servi de groupe témoin) tandis que dix avaient survécu dans le passé à un cancer du sein.

La consommation de wakamé a réduit les taux de la protéine uPAR (récepteurs à l’activateur du plasminogène de type urokinase) qui est généralement plus élevée chez les femmes ménopausées et qui est impliquée dans la croissance des cancers du sein en particulier.

Les chercheurs en ont déduit que c’est probablement l’action du wakamé sur l’uPAR qui expliquerait l’incidence plus faible du cancer du sein chez les femmes ménopausées au Japon.

La fucoxanthine peut également jouer un rôle dans la lutte contre le cancer. Une étude de 2004 a révélé que la fucoxanthine renfermée dans l’algue pourrait être employée dans le cadre d’un traitement de chimioprophylaxie ainsi qu’en chimiothérapie pour empêcher le développement des cellules cancéreuses du côlon.

Des études supplémentaires sur les propriétés anticancéreuses du wakame sont en cours pour tester sa capacité à prévenir ou à traiter le cancer.

3. Le Wakamé Prévient le Diabète

La fucoxanthine contenu dans le wakamé, exercerait également un effet antidiabétique. Une étude réalisée en 2009 au Japon sur des souris obèses a révélé que la fucoxanthine normalisait les taux d’hyperglycémie, d’hyperinsulinémie et d’hyperleptinémie.

Les chercheurs ont conclu que wakame possède des propriétés thérapeutiques intéressantes pour prévenir le diabète et l’obésité en inversant la résistance à l’insuline qui est due à un régime riche en graisses.

4. Le Wakamé Abaisse le Cholestérol et la Pression Artérielle

La fucoxanthine présente dans le wakame a des propriétés hypocholestérolémiantes. Elle stimule le foie à produire de l’acide docosahexaénoïque (DHA) à partir de l’acide α-linolénique (ALA).

Le DHA stimulent la production du bon cholestérol (HDL). Ainsi, le HDL récupère le mauvais cholestérol (LDL) qui s’accumule dans les artères et le véhicule jusqu’au foie afin que celui-ci l’élimine.

Le DHA contribue également à la réduction des triglycérides sanguins, un type de graisse dont l’excès suppose un risque pour la santé cardiovasculaire. De même, diverses études ont montré que le DHA abaisse modérément la pression artérielle.

5. Le Wakamé, un Remède contre l’Anémie

100 grammes de wakamé contiennent 2,1 milligrammes de fer. Or le fer est une substance minérale dont l’organisme a besoin pour produire de l’hémoglobine. L’hémoglobine est une protéine qui se trouve à l’intérieur des globules rouges du sang et qui est nécessaire à leur production.

La consommation de cette algue marine est bénéfique chez les personnes qui souffrent de carences en fer et d’anémie.

6. Le Wakamé Favorise le Bon Développement du Bébé

L’acide folique ou VITAMINE B9, est une vitamine essentielle présente dans le wakame. Les folates sont nécessaires pour le métabolisme des acides nucléiques qui serviront à toutes les cellules et aux molécules d’ADN.

L’acide folique est primordial dès les premières semaines de grossesse, car il aide à la fermeture du tube neural, qui devient par la suite le cerveau et la colonne vertébrale du bébé et il diminue considérablement le développement de l’autisme chez le futur bébé.

Une femme enceinte qui consomme des aliments riches en folates tels que le wakamé, permettra d’éviter l’apparition du spina-bifida, de l’anencéphalie, des malformations des membres et des complications cardiaques chez le bébé qu’elle porte.

7. Le Wakamé Équilibre les Taux d’Hormones

Le wakame renferme des minéraux et des oligo-éléments (calcium, fer, iode, manganèse) et qui sont bénéfiques chez les personnes qui souffrent d’un déséquilibre hormonal.

Par exemple, un taux de fer bas favorise le syndrome prémenstruel. Le syndrome prémenstruel pourrait être, en partie, la manifestation d’une carence en calcium et en fer. Le manganèse aide à la formation des hormones. Le flux menstruel augmente en cas de déficit en manganèse.

L’iode s’accumule dans la glande thyroïde pour sécréter des hormones dont la thyroxine. Un bon taux d’iode permet de brûler les graisses et d’éviter les problèmes thyroïdiens, tel que l’hyperthyroïdie (goitre), par exemple.

Wakamé, Cuisine et Cuisson

Avec une texture visqueuse et un goût sucré, les feuilles de wakame peuvent être coupées en petits morceaux et peuvent être utilisées en cuisine.

Pendant la cuisson, les feuilles se dilatent. Le wakamé est disponible sous différentes formes, salé ou séché.

La soupe miso et la salade de tofu sont les plats les plus célèbres dans lesquels sont incorporées des algues wakamé. Dans les restaurants de sushis, le wakame est utilisé pour préparer des salades d’algues très populaires appelées « GomaWakame ».

Le wakamé déshydraté doit être plongé dans de l’eau froide dans laquelle il gonflera après 4 à 6 minutes. Attention à la quantité utilisée ! Le wakamé triple de volume une fois réhydraté. Rincez les algues et servez-les dans une soupe ou une salade. Il n’est pas conseillé de cuire le wakamé pour ne pas perdre ses qualités nutritives et sa couleur verte.

Au Japon, le wakamé est conservé dans du sel et servi frais. La forme fraîche peut être trouvée dans un emballage réfrigéré scellé dans les magasins spécialisés.

Les suppléments de wakamé

On peut acheter le wakamé sous forme de gélules en complément alimentaire ou sous forme d’algues déshydratées qu’il faut réhydrater avec un peu d’eau.

Auteur : Alexis ROGER