BIENFAITS de la CAROTTE contre le CANCER de l’Estomac et la Prostate

BIENFAITS de la CAROTTE contre le CANCERDe plus en plus, nous réalisons que la nature fournit la meilleure stratégie pour prévenir l’apparition du cancer. De plus en plus d’études scientifiques révèlent que certains aliments et plantes médicinales peuvent aider notre corps à éviter le cancer. C’est le cas des carottes.

Plusieurs études ont prouvé que les carottes procurent des bienfaits anticancéreux, en particulier dans les cas du cancer de l’estomac et du cancer de la prostate.

Découvrez les propriétés anticancéreuses de la carotte à travers certaines études qui ont été menées dans différents pays. Quels sont les principes actifs de la carotte qui lui attribuent des bienfaits dans la lutte contre le cancer ? Quelle quantité de carotte faudrait-il consommer chaque jour pour prévenir des cancers comme le cancer de l’estomac ou le cancer de la prostate ? Quelle variété de carotte faut-il choisir ?

Les carottes réduisent le risque de cancer de l’estomac

Cinq études internationales réalisées sur un total de 200 000 personnes dans différents pays, ont établi les bienfaits thérapeutiques de la carotte dans la prévention du cancer de l’estomac. Ces études scientifiques ont été réalisées au Japon, en Suède, aux Pays-Bas et en Lituanie.

Ces recherches ont révélé que l’augmentation de la consommation de carottes réduit le risque de cancer gastrique de 26 %. Les résultats de cette recherche ont été publiés en Décembre 2015 dans le ‘Journal of Gastric Cancer’.

La consommation de carottes réduit également le risque d’un autre cancer : le cancer du cardia qui concerne la jonction entre l’estomac et l’œsophage. La consommation de carottes réduit le risque du cancer cardia de 38 %.

Les carottes réduisent le risque de cancer de la prostate

Le cancer de l’estomac n’est pas le seul type de cancer que les carottes aident à prévenir. Dans une recherche publiée dans le ‘European Journal of Nutrition’, les chercheurs ont effectué une méta-analyse sur la base des recherches disponibles qui ont révélé que la consommation de carottes réduit le risque de cancer de la prostate.

La méta-analyse réalisée par les chercheurs a établi que la consommation de carottes réduit le risque de cancer de la prostate de 18%.

Quelle quantité de carottes doit être consommée ?

Cancer de la prostate :

Pour chaque portion de 10 grammes de carottes consommée quotidiennement, le risque de cancer de la prostate est réduit de 5 pour cent.

Par conséquent, si vous prenez l’habitude de consommer chaque jour l’équivalent d’une tasse de carotte rappée soit environ 128 grammes, vous contribuerez à faire baisser le risque de cancer de la prostate de 64%, ce qui est tout de même très important !

Cancer de l’estomac :

Quelle portion de carottes crues devrait-on manger chaque jour pour bénéficier des vertus anticancéreuses de ce légume contre le cancer de l’estomac ?

La plus grande étude réalisée en 2011, avec la collaboration de 120 852 volontaires, utilisait seulement une portion de 25 grammes de carotte par jour. Si avec une si petite quantité, on a pu réduire le risque de cancer de l’estomac de 26%, on comprend qu’une portion plus importante apportera encore plus de bienfaits contre ce type de tumeur.

Qu’est-ce qui rend les carottes si spéciales ?

En ce qui concerne sa teneur en vitamines, la carotte n’est pas un légume spécial ! Une portion de carottes fraîches peut fournir 21 383 UI de vitamine A, 17 microgrammes de vitamine K, 24 microgrammes d’acide folique et 7,6 mg de vitamine C.

Pour ce qui est des minéraux, la carotte contient une bonne quantité de calcium, de magnésium, de phosphore et de potassium. Mais RIEN d’exceptionnel par rapport à d’autres légumes !

EN REVANCHE, la carotte renferme des phytonutriments aux vertus vraiment extraordinaires. Ceux-ci comprennent des composés appelés polyacétylènes dont le falcarinol et le falcarindiol font partis.

Les polyacétylènes sont remarquables car ils possèdent la propriété d’augmenter le taux de réparation de l’ADN dans les cellules. Lorsque la réparation de l’ADN est ralentie, le risque de cancer est augmenté.

Une étude de 2014 de l’European Journal of Pharmacology a révélé que les polyacétylènes de falcarinol inhibent la protéine de résistance au cancer du sein.

Une autre arme secrète des carottes est leur teneur en bêta-carotène, en alpha-carotène et dans une moindre mesure, en gamma-carotène. Grâce à leur propriétés antioxydantes, ces caroténoïdes aident à bloquer la formation de radicaux libres.

Les carottes ont des taux plus élevés de l’isomère E-bêta-carotène. Ceci est un isomère plus fort que l’isomère Z (cis). Cette molécule d’E-bêta-carotène est également plus durable au stockage.

Les carottes contiennent également d’autres caroténoïdes que sont la zéaxanthine et la lutéine. Ce sont des antioxydants. Cependant, ce sont les seuls caroténoïdes présents dans l’œil et jouent un rôle dans la réduction du risque de dégénérescence maculaire et de cataracte dues à l’âge.

Les carottes contiennent également des composés phytochimiques appelés : acides hydroxycinnamiques qui comprennent l’acide caféique, l’acide férulique et l’acide coumarique. Ceux-ci, avec les anthocyanidines, fournissent des avantages antioxydants et curatifs uniques qui aident à réduire le risque de n’importe quel type de cancer.

Enfin, ajoutons que les carottes contiennent une quantité bénéfique de fibres : 2,8 grammes de fibres dans une portion de 100 grammes de carotte. Plus de la moitié de ces fibres sont insolubles, ce qui est extrêmement bénéfique pour le tube digestif et les microbes de la flore intestinale.

Quelles variétés de carottes sont les meilleures ?

Il existe plusieurs variétés de carottes et elles ne se ressemblent pas ! En fait, il n’y a pas une variété de carotte meilleure qu’une autre sur le plan médicinal. Elles peuvent généralement être classées par leur couleur (orange, pourpre ou jaune) dues à des pigments végétaux.

– Les carottes orange typiques sont plus riches en bêta-carotène.

– Les carottes pourpres et rouges sont plus riches en anthocyanes.

– Et les carottes jaunes sont particulièrement riches en lutéine.

Auteur : Alexis ROGER