Réussir un bon MASSAGE – 7 Astuces – Préliminaires et Ambiance

MASSAGE et Préliminaires

Un massage bien fait est une source de bien-être physique et psychologique, il procure énergie et santé. Il agit aussi bien sur les muscles, la circulation et le stress.

Si vous voulez vous lancer à faire des massages à votre partenaire en suivant des tutos ou des conseils sur internet, sachez que les préliminaires, l’atmosphère de la pièce où vous allez masser est essentielle mais, somme toute, assez simple à créer. Le principe réside dans le choix d’une pièce calme et dans la douceur de la lumière.

Découvrez 7 trucs et asuces pour réussir un bon massage

1) Du calme

Le massage doit, avant tout, procurer de la détente, il ne s’agit donc pas de s’installer à côté d’une source de bruit qui distrairait de la concentration nécessaire. On peut écouter une musique douce à condition que le volume soit très bas. Il faut penser à débrancher le téléphone.

2) Une lumière douce

Pour la lumière, il suffit de fermer les rideaux et de ne conserver qu’un éclairage indirect. On peut remplacer l’électricité par la flamme de quelques bougies qui donnent une jolie lumière et une sensation de chaleur.

3) Où s’installer ?

La personne massée doit se sentir en confiance, dans une atmosphère douillette. Il faut prévoir de lui proposer une couverture car elle pourrait vite se refroidir. On peut l’installer sur une table de massage. Il en existe des quantités sur le marché. Elles sont généralement pliantes et se déplient à une hauteur adéquate pour masser debout. Mais ces tables ne sont pas indispensables : on peut s’installer sur un lit, par terre sur un tapis ou encore dans un fauteuil.

4) Les petits plus

La pièce peut être légèrement parfumée par un parfum d’intérieur, un bâton d’encens qui brûle, un bouquet de fleurs particulièrement odorantes.

5) Quelle tenue ?

Pour recevoir un massage, il n’est pas nécessaire d’être nu. En revanche le corps doit être propre (il est conseillé de prendre une douche avant un massage) et recouvert de vêtements amples et confortables. Il est recommandé d’ôter montre et bijoux et de dénouer les cheveux longs.

6) Une atmosphère de détente

Le climat doit être donc à la détente de part et d’autre et il est vivement recommandé de ne pas parler pendant un massage. Si c’est nécessaire, la voix doit être la plus douce possible. Le plaisir d’un massage étant tout de même de s’évader du monde et de se concentrer sur ses sensations, il serait dommage de donner un massage et de priver l’autre d’une partie de son plaisir.

La communication par le toucher est supposée être assez intense sans y ajouter des mots. La puissance du toucher est capitale dans l’efficacité du massage. Le donneur se concentrera sur ses doigts et les sensations qu’il éprouve à toucher l’autre. Le receveur doit bien évidemment se sentir en confiance, se laisser aller et se laisser faire par le donneur. L’un et l’autre respireront avec lenteur et régularité. Ils sauront tous les deux se concentrer. Il s’agit bien d’une attention à l’autre et d’une disponibilité tant pour le donneur que pour le receveur.

Et pourtant, les yeux généralement fermés afin d’être concentré sur ses sensations, le receveur doit oublier I ‘autre pour ne ressentir que la pression de ses mains sur sa peau. Pour profiter d’un massage il faut se sentir apprécié et aimé. Pour donner un massage il faut avoir la générosité et la sensibilité requises afin de deviner ce qui fera du bien à l’autre.

7) Un état d’esprit

L’état d’esprit du masseur est capital pour la réussite d’un massage. Le masseur doit pouvoir toucher le ventre ou le bas du dos du partenaire sans ambiguïté. Il doit sentir ce que le receveur est prêt à accepter ou non, le but étant toujours de faire du bien. Toucher ou se laisser toucher témoigne d’un état d’esprit libre, libre du regard des autres, libre des carcans de la vie sociale. Les cultures lointaines, non judéo-chrétiennes, nous le disent : le massage est une philosophie, un mode de vie. Donner et recevoir sont des gestes simples dont les bienfaits sont évidents, pour soi et pour l’autre.

Auteur : Alexis ROGER