• Ménopause et Bouffées de Chaleur - 6 plantes ou remèdes pour réduire les symptômes

    Bouffées de chaleur

    La préménopause ou périménopause est une période de transition précédant la ménopause, pendant laquelle la sécrétion des hormones sexuelles se modifie. Les règles deviennent irrégulières ou cessent totalement. Le début de la ménopause s'accompagne chez la femme autour de la cinquantaine de petits désagréments quotidiens dus aux changements hormonaux (diminution progressive de la sécrétion de progestérone et des œstrogènes).

    Les symptômes les plus fréquents se manifestent par des bouffées de chaleur qui touchent le visage, le cou, le thorax, ainsi que des sueurs et des frissons. Ces signes peuvent s'accompagner de vertiges, de palpitations, de sécheresse vaginale, de baisse de la libido, de troubles de l'humeur, de dépression, de maux de tête, de gonflements des seins et de l'abdomen, d'insomnies et d'une légère prise de poids.

    Certaines femmes, orientées par leur médecin décident de suivre un traitement hormonal de la ménopause (THM, ou traitement hormonal substitutif de la ménopause THS). Cependant, puisque ce type de traitement comporte des risques et des effets secondaires, certaines femmes recherchent des remèdes naturels à base de plantes médicinales.

    Découvrez dans cet article, 6 plantes médicinales qui soulagent les femmes qui souffrent surtout des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes. Ces 6 remèdes ont fait l'objet de travaux de recherche et des études cliniques ont apporté un témoignage réel sur leurs bienfaits dans ce type de symptôme.

    1. La racine d'actée à grappe noire

    La racine d'actée à grappe noire connue en Anglais sous l'appellation de 'black cohosh' (Actea ou Cimicifuga racemosa) est une plante utilisée en phytothérapie pour son effet œstrogénique bénéfique lors de la ménopause.

    Plusieurs études confirment que l'actée à grappes noires est efficace pour soulager les symptômes de la ménopause. Les premières études allemandes ont montré que l'actée à grappes noires améliorait les symptômes physiques et psychologiques de la ménopause, y compris l'anxiété, les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes et la sécheresse vaginale.

    Dans une étude portant sur 120 femmes atteintes de symptômes ménopausiques, l'actée noire était plus efficace pour soulager les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes que l'antidépresseur fluxetine (Prozac).

    Compte tenu les résultats de la plupart des études cliniques, de nombreux experts concluent que l'actée à grappes noires noire peut être une alternative sûre et efficace pour les femmes qui ne peuvent pas ou ne veulent pas suivre une thérapie hormonale de remplacement (THS) dans le cadre de la ménopause.

    Une revue de 2010 publiée par des chercheurs (Shams, Setia, Hemmings, McCusker, Sewitch, & Ciampi) déclare que l'utilisation médicinale de la racine d'acnée à grappe noire a fourni une réduction de 26% des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes (également connu sous le nom de symptômes vasomoteurs). Plus récemment, des études ont montré les bienfaits de l'actée à grappes noires dans la réduction des troubles du sommeil chez les femmes ménopausées.

    Cependant, tous les experts ne sont pas d'accord sur l'efficacité et la sécurité de l'utilisation de l'actée à grappes noires pour soulager les symptômes de la ménopause. Le Collège américain des obstétriciens et gynécologues rapporte que bon nombre des premières études ont été mal conçus et n'ont pas évalué l'innocuité et l'efficacité de l'actée à grappes noires au-delà de 6 mois d'utilisation.

    En attendant que d'autres études soient menées sur l'utilisation de cette plante à long terme, certains médecins recommandent de l'utiliser seulement à court terme (moins de 6 mois) pour soulager les bouffées de chaleur.

    Posologie

    Selon les herboristes l'idéal serait d'utiliser la teinture de racine fraîche d'actée à grappes noires à raison de 10 à 30 gouttes, jusqu'à 4 fois par jour. Vous pouvez faire un thé et boire jusqu'à 3 tasses par jour. Pour faire le thé, il faut faire une décoction avec 25 grammes de racine dans ½ litre d'eau pendant 20 minutes.

    Les capsules fonctionnent également et vous évitent de devoir supporter le goût amer des racines.

    Actée à grappes - Cimicifuga Racemosa standardisé - 545mg

    2. Les aliments à base de soja

    Le soja est riche en isoflavones. Les isoflavones sont un type de phytoestrogène. Les phytoestrogènes sont des composés trouvés dans les plantes qui imitent les effets des œstrogènes. D'une certaine façon, le corps humain peut les utiliser comme des estrogènes.

    Les produits alimentaires à base de soja peuvent améliorer les symptômes de la ménopause, tels que les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.

    Certaines études cliniques ont montré que les femmes ménopausées qui consomment des quantités élevées de protéines de soja alimentaires (20 à 60 g par jour) souffrent généralement moins de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes que celles qui mangent moins de soja.

    Par contre, les résultats des études visant à déterminer si les suppléments de soja réduisent les symptômes de la ménopause en comparaison avec les placebos n'ont pas été concluants.

    Les études ayant les résultats les plus positifs ont utilisé des produits de soja avec au moins 15 mg de génistéine (une isoflavone) par jour.

    Manger et boire du soja sur une base quotidienne n'encoure pas un risque connu pour la santé. Sachez cependant que les effets à long terme d'un régime alimentaire riche en soja n'ont pas été bien étudiés. Certains experts pensent que le phytoestrogène de soja ne conduit pas à la formation au cancer du sein comme cela peut-être le cas de l'œstrogène. Mais cela n'a pas été prouvé.

    Poudre de soja bio

    3. La feuille de la sauge officinale

    La sauge a montré des résultats étonnants dans certaines études sur son action contre les bouffées de chaleur au cours de la préménopause.

    En 2011, les chercheurs Bommer, Klein et Suter ont conduit une étude pour évaluer l'efficacité et l'innocuité de la sauge pour réduire la fréquence et la gravité des bouffées de chaleur de la ménopause. 71 femmes ménopausées ont été évaluées dans huit centres de traitement en Suisse. Elles avaient en moyenne 56 ans, et toutes avaient été ménopausées pendant au moins un an. Elles éprouvaient cinq bouffées de chaleur ou plus chaque jour et étaient traitées avec un comprimé quotidien de feuilles de sauge fraîches. Le traitement a duré huit semaines.

    La moitié des femmes ont connu une diminution significative des symptômes après quatre semaines, et cela s'est étendu à 64% du total des femmes au bout de huit semaines de traitement.

    L'étude a montré une diminution à la fois de la fréquence et de la sévérité des bouffées de chaleur parmi les femmes qui ont pris de la sauge fraîche quotidiennement.

    L'huile essentielle de sauge sclarée (Salvia sclarea L.) atténue les bouffées de chaleur. on recommande généralement de diluer quelques gouttes de cette huile essentielle avec une huile végétale et de masser le bas-ventre ou bien de déposer 2 gouttes d'HE sur une cuillère à café de miel 2 fois par jour. En cas de sueurs, il est possible de répartir entre 2 et 4 gouttes d'huile essentielle de sauge sclarée sur les paumes des mains ou directement sous les aisselles ou bien d'appliquer le mélange huile essentielle-huile végétale.

    Sauge bio - Extrait de Plantes Fraîches

    4. Association des racines d'Angélique chinoise et des fleurs de Matricaire

    Des scientifiques ont évalué l'efficacité de deux plantes médicinales associées dans le traitement des symptômes de la ménopause. Il s'agit de l'association des racines d'angélique chinoise (Dang Gui) et des fleurs de matricaire ou camomille allemande qui existe sous forme de comprimés sous le nom de Climex.

    Un groupe de femmes ménopausées a suivi ce traitement naturel pendant 12 semaines et il s'est avéré qu'elles souffraient nettement moins des bouffées de chaleur et cela depuis le premier jour de traitement. En outre, ces femmes ont noté un soulagement des troubles du sommeil et de la fatigue.

    En phytothérapie, cette préparation sans hormones peut être utilisée comme un traitement alternatif chez les femmes ménopausées dont le traitement hormonal substitutif est contre-indiqué.

    Extraits d'Angélique chinoise, de Sauge, de Kudzu et de Maca - Ménopause

    5. Graines de lin

    L'huile de graines de lin, riche en lignagnes, des phytoestrogènes, régule le système hormonal des femmes en préménopause ou en ménopause. Une étude clinique datant de 2005, a permis de constater l'action thérapeutique des graines de lin contre les désagréments de la ménopause. 40 g de graines de lin écrasées ont été administrées chaque jour à des participantes souffrant des symptômes de la ménopause. Un peu plus de 50% des femmes ont été témoins d'une réduction significative des bouffées de chaleur.

    Il est important de rappeler la nécessité d'écraser ou de moudre les graines de lin avant de les incorporer dans des aliments tels que le yaourt ou un plat préféré, car l'estomac est incapable de dissoudre l'enveloppe de la graine.

    Huile de Lin en capsules

    Médecine Douce - D'autres remèdes ..

    Voici une liste des plantes qui sont supposées aider les femmes ménopausées des troubles de la ménopause.

    Le ginseng (Panax Ginseng) est indiqué pour traiter les problèmes de libido (baisse du désir sexuel) à la ménopause. Le ginseng, et est prescrit sous forme de teinture mère, de capsules ou en décoction (faire bouillir de 1 g à 2 g de racines dans 150 mL d'eau chaude pendant 10 à 15 minutes). Les dosages peuvent aller jusqu'à 3 g, 3 fois par jour.

    Puisque la ménopause entraîne des troubles du sommeil chez environ 50% des femmes ménopausées, notamment de l'insomnie. L'extrait de valériane (Valeriana officinalis) souvent associée à de la mélisse (Melissa officinalis) s'est avéré bénéfique en améliorant la qualité du sommeil de ces femmes.

    La prise d'huile d'onagre (Oenothera Biennis) par voie orale est bénéfique pour traiter les désagréments de la ménopause. L'huile d'onagre régule la production d'œstrogènes, de progestérone et de prolactine. De nombreuses femmes en pré-ménopause témoignent de son efficacité médicinale sur les bouffées de chaleur, les transpirations la nuit et les vertiges.

    Quand est-il de l'homéopathie ? Folliculinum 5 CH stimule l'action des œstrogènes. Prendre 4 granules à sucer deux fois par jour, en dehors des repas, puis une fois par jour après amélioration. FSH 5 CH est une des hormones sécrétées par l'hypophyse. Sucez 4 granules deux fois par jour jusqu'à amélioration.

    La diogénine renfermée dans la racine de l'igname ou yam (Dioscorea villosa) aiderait à maintenir les niveaux de progestérone (produite par les ovaires pendant la seconde partie du cycle) et l'équilibre avec les œstrogènes. L'extrait de yam sauvage serait donc l'allié de toutes les femmes ayant des troubles liés à un déséquilibre hormonal. Cependant, aucune donnée scientifique sérieuse ne justifie ces propriétés.

    Le trèfle rouge (Trifolium pratense) contient des substances appelées isoflavones (genistéine et daïdzéine) qui produisent des effets dans le corps à peu près semblables aux effets de l'œstrogène. La consommation régulière de l'extrait de cette plante contribue à augmenter la masse osseuse des femmes ménopausées souffrant de l'ostéoporose.

    L'Airelle rouge (Vaccinium vitis-idaea) est une plante principalement indiquée pour traiter les symptômes courant de la ménopause. La quercétine (un oestrogène-like) renfermée dans cette plante est un substitut naturel aux hormones féminines et contribue à réduire les problèmes liés à la ménopause tels que les bouffées de chaleurs et les sueurs nocturnes.

    Chez certaines femmes, l'acupuncture sera réellement efficace pour traiter les bouffées de chaleur alors que chez d'autres, cette technique médicinale chinoise n'aura aucun effet.

    Auteur : Alexis ROGER