• 21 aliments pouvant causer une fausse couche en début de grossesse

    21 aliments pouvant causer une fausse couche en début de grossesse

    Il est important de manger des repas bien équilibrés à tout moment, mais cela est encore plus essentiel lorsque vous êtes enceinte. Votre bébé en développement a besoin de nutriments essentiels, de vitamines et de minéraux. La plupart des aliments sont sans danger. Cependant, il y a certains aliments à éviter pendant la grossesse.

    Voici une liste de 21 aliments à éviter de consommer pendant la grossesse. En plus de révéler les aliments susceptibles de causer des problèmes de santé pour la mère et son bébé, nous donnerons les raisons scientifiques de leur nocivité.

    1. Les BOISSONS ALCOOLISÉES

    Lorsqu’une femme enceinte consomme de l'alcool, celui-ci traverse la barrière placentaire et exerce un impact négatif sur le développement cérébral du fœtus. La consommation d’alcool augmente aussi les risques de fausse couche et d’enfant mort-né.

    D’après une nouvelle étude danoise publiée en janvier 2012, le fait de boire même une petite quantité d'alcool pourrait augmenter le risque de fausse couche au cours des quatre premiers mois de grossesse.

    Selon le résultat de cette étude, les femmes qui buvaient deux verres de boissons alcoolisées par semaine couraient 50% plus de risques de faire une fausse couche que celles qui n'en buvaient pas du tout.

    2. Le Jus d’ALOE VERA

    Malgré les vertus médicinales extraordinaires de l’aloès sur l’organisme, son ingestion pendant la grossesse n’est pas recommandée en raison des anthraquinones que cette plante renferme. L’anthraquinone est en effet un purgatif puissant, souvent utilisé comme laxatif, qui peut être responsable de contractions utérines. Dans certaines cultures, le jus d'aloe vera à l’état pur est utilisé pour mettre fin aux grossesses non désirées.

    D’autre part, certains composés de l'aloe vera peuvent également causer des anomalies congénitales en interférant avec le développement des cellules saines de l’enfant à naître.

    Par voie interne, l’aloe vera ne devrait pas être pris avant 36 semaines de grossesse. Par contre, l’utilisation externe d’un soin de beauté à base d’aloe vera n’est pas dangereux pendant la grossesse.

    3. La vérité sur la consommation d’ANANAS

    De nombreux articles affirment que la consommation de jus d’ananas ramollit le col de l’utérus et induit des contractions intempestives de travail qui pourraient conduire à une fausse couche. Cette affirmation n’est absolument pas fondée sur une observation ou des recherches scientifiques.

    Il est vrai que l’ananas contient une enzyme appelée broméline, mais sa faible concentration et sa dégradation dans le tube digestif n’a heureusement pas d’effet négatif sur la grossesse.

    4. Les Boissons renfermant de la CAFÉINE

    Le thé, le café, le chocolat et certaines boissons commerciales énergisantes contiennent de la caféine. Selon les recherches, la caféine, consommée avec modération, est relativement sans danger pendant la grossesse. Cependant, il est conseillé aux femmes enceintes de faire preuve de modération, car la consommation de plus de trois tasses de café par jour peut entraîner une fausse couche ou un bébé de poids insuffisant. Certaines femmes enceintes préfèrent s’abstenir totalement des boissons contenant de la caféine.

    5. Certaines CHARCUTERIES

    Afin d’éviter la contamination a la Listeria, ne consommez pas si vous êtes enceinte des pâtés, des rillettes, du foie gras ou des spécialités culinaires en gelée. En effet la listériose peut provoquer un avortement, un accouchement prématuré ou une infection néonatale grave.

    Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, vous devez également vous abstenir de toutes les charcuteries non cuites telles que le jambon cru, le saucisson, la motsetta, le chorizo, etc.

    6. Certains FRUITS DE MER

    Afin d’éviter toute contamination alimentaire qui pourrait porter préjudice au foetus, il est recommandé aux femmes enceinte de s’abstenir de manger des fruits de mer crus (huitres, coques, etc.).

    7. La vérité sur l’utilisation des ÉDULCORANTS

    Depuis plusieurs années, la question de l’innocuité des édulcorants et notamment de l’aspartame sur le fœtus, est systématiquement soulevée.

    L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES) a déclaré que « les données disponibles ne permettent pas de conclure à un effet préjudiciable des édulcorants intenses pendant la grossesse ».

    Cependant, une étude épidémiologique évoque un risque d'accouchement prématuré plus élevé chez les consommatrices d’aspartame.

    Certaines femmes enceintes préfèrent, par précaution, s’abstenir de consommer des édulcorants pendant la grossesse.

    8. Le FOIE de VEAU

    Une femme enceinte doit éviter de consommer des aliments riches en vitamine A préformée car cela peut causer des anomalies congénitales chez le bébé.

    Or le foie de veau, de génisse, d'agneau et de porc en renferme une teneur très élevée. Si vous êtes enceinte, évitez donc d’en consommer beaucoup à la fois _ surtout pas une tranche entière ! Veillez aussi que cela ne soit pas fréquent !

    9. Les GERMES CRUS

    Les fèves et graines germées crues (la luzerne, les fèves germées, les germes de brocoli, de haricots mungo, d’oignon, de radis, de soya et de trèfle) représentent un risque d’intoxication alimentaire causée par la Salmonelle, l’E. Coli ou la listeria.

    La listériose peut entraîner une fausse couche, une mortinaissance, une naissance prématurée et des infections potentiellement mortelles chez les nouveau-nés. La salmonelle et E. coli peuvent provoquer des maladies graves et même fatales.

    10. Les JUS de FRUITS non pasteurisés

    Les jus de fruit non pasteurisés comme le cidre de pommes sont a bannir du régime alimentaire d’une femme enceinte à cause du risque d’intoxication alimentaire causée par la salmonelle, l’E. Coli ou des parasites comme le Cryptosporidium.

    11. Les LÉGUMES non lavés et non épluchés

    Les légumes crus, non lavés et non épluchés peuvent être souillés par le toxoplasma gondii, un parasite qui peut causer des malformations, des troubles oculaires sur le fœtus ou encore une fausse couche.

    Il est donc impératif de faire tremper les légumes dans de l'eau salée propre et de les laver sous l'eau courante avant de les consommer. Les femmes enceintes doivent soigneusement éplucher, laver et rincer les légumes avant de les consommer crus.

    12. La MAYONNAISE et la MOUSSE au CHOCOLAT

    Au cours de la grossesse, il vaut mieux éviter de consommer de la mayonnaise maison et de la mousse au chocolat, en raison de la possibilité qu’elle soit contaminée par l’œuf cru (consultez les conseils plus bas sur l’utilisation des œufs pendant la grossesse !).

    Consommez plutôt de la mayonnaise industrielle préparée à base d’œufs pasteurisés.

    13. Le MORINGA

    Les femmes enceintes doivent faire preuve de prudence et doivent éviter d’utiliser du moringa. Même sil n’y a pas assez d'informations disponibles sur ce sujet, il est probablement dangereux d’utiliser la racine, l’écorce ou les fleurs de moringa si vous êtes enceinte.

    Les produits chimiques présents dans la racine, l'écorce et les fleurs peuvent faire contracter l'utérus, ce qui peut provoquer une fausse couche.

    14. Les ŒUFS

    Les œufs crus ou pas assez cuits peuvent être contaminés par la bactérie Listeria monocytogenes ou la salmonelle. Toute toxi-infection alimentaire est dangereuse pour le développement de l’embryon ou du fœtus.

    15. La vérité sur la consommation de PAPAYE

    Une étude scientifique publiée en 2002 a révélé que la consommation normale de papaye mûre pendant la grossesse ne présente pas de danger significatif.

    Cependant, la papaye non mûre ou semi-mûre qui contient une forte concentration de latex peut produire des contractions utérines ce qui pourrait être dangereux pendant la grossesse. Les scientifiques sont venus à la conclusion que l’effet stimulant utérin de la papaye était probablement dû à l’augmentation du taux d’œstrogènes et à la diminution du taux de progestérone induite par la papaye.

    16. Les produits enrichis en PHYTOSTÉROL

    Puisqu’on ignore l’effet de la consommation de phytostérols durant la grossesse sur l’enfant a naître, il est déconseillé aux femmes enceintes de consommer des aliments enrichis en phytostérols tels que certaines margarines, yaourts et boissons lactées.

    17. Les POISSONS riches en mercure

    Les femmes enceintes doivent être vigilante dans le choix des poissons quelle consomment. Il est préférable d'éviter certaines variétés à forte teneur en mercure, telles que l’anguille, le bar, le barbeau, la bonite, la brème, le brochet, la carpe, la dorade, l’empereur, l’espadon, le flétan, le grenadier, la lamproie, la lotte, le marlin, la raie, le requin, le sabre, le saumon, le silure et le thon.

    Une consommation excessive de mercure peut nuire au développement du cerveau et du système nerveux du bébé.

    Evitez de manger des poissons fumés en prévention de la listériose.

    18. Les PRODUITS LAITIERS crus

    Les variétés de fromages au lait non pasteurisé sont sujets à contamination bactérienne, qui peuvent être nocive pour la grossesse.

    Evitez les fromages au lait cru tels que le beaufort, le Brie de Meaux, le camembert, le chaume, le chèvre, le coulommiers, l’emmental, le maroilles, le Mont-Dore, le Pont l'Évêque et le vacherin fribourgeois.

    Evitez aussi les fromages à pâte persillée tels que le bleu d'Auvergne, le fourme d’Ambert, le gorgonzola, le roquefort et le Stilton.

    Ne consommez pas de fromages à pâte molle à croûte fleurie comme le crottin de Chavignol.

    Les fromages à pâte molle non pasteurisés sont à écartés : certains fromages de chèvre et de brebis tels que le chabichou et le Valençay.

    19. Les graines de SÉSAME

    La consommation excessive de graines de sésame pendant la grossesse est dangereuse car elle peut induire une contraction utérine conduisant à un avortement. Les graines de sésame sont considérées comme nocives, en particulier pendant le premier trimestre, lorsque la grossesse reste délicate.

    20. Le soja

    Le soja et tous les produits à base de soja contiennent des phyto-estrogènes qui miment une hormone sexuelle : l’œstradiol. Une étude a montre de graves effets à long terme sur le développement sexuel de rats mâles dont la mère avait mangé une substance chimique présente dans le soja.

    L'étude sur les animaux ne prouve pas que le soja exerce cet effet sur l'homme, mais à titre préventif, il est recommandé aux femmes enceintes de limiter les aliments à base de soja (lait de soja, jus de soja, tofu, yaourt au soja) à un par jour (Conseil de INPES).

    21. VIANDE crues, transformée et fumées

    Consommer des viandes transformées est considéré comme dangereux pendant la grossesse. En effet, ces viandes peuvent renfermer des nitrates, des agents conservateurs et peuvent héberger des bactéries telles que Toxoplasma gondii, listeria ou salmonella, susceptibles de provoquer une intoxication alimentaire aux effets néfastes sur la grossesse.

    Evitez de consommer des viandes fumées, saumurées ou marinées, les viandes crues (tartare, carpaccio) et les saucisses fumées, hot dogs non réchauffées, en prévention de la toxoplasmose.

    Auteur : Alexis ROGER